Aujourd'hui,
URGENT
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019

SOCIETE

A l’occasion de la célébration de son cinquantenaire, la Loterie nationale burkinabè (Lonab),  organise jusqu’en décembre prochain, en collaboration avec le Centre national de transfusion sanguine (CNTS), une vaste campagne de don de sang à son siège, dans les chefs-lieux des directions régionales et dans les Espaces course en direct (ECD). Le top de départ de cette opération a été donné ce mardi 11 juillet 2017 au siège de la Lonab à Ouagadougou par le premier responsable de la structure.


«Donner son sang, c’est sauver une vie», dit-on. Pour les 50 ans de leur institution, les travailleurs de la Lonab ont choisi de donner leur sang pour sauver des vies. Leur directeur en tête, ils ont mis en donné leur sang ce matin. L’opération de collecte s’inscrit, explique Simon Touwindé Tarnagda, dans le cadre des activités du cinquantenaire de la Lonab, qui veut sauver des vies en cette période hivernale. «Le paludisme sévit de façon importante et de ce fait, il y a des vies à sauver parce que les structures sanitaires accusent un manque de sang. D’où, l’inscription de cette opération dans notre programme d’activités afin de contribuer à fournir des poches de sang aux structures sanitaires pour sauver des vies», explique-t-il.

Le président du comité d’organisation de ce cinquantenaire, Aboubacar Lankoandé, qui est un donneur de sang depuis des décennies, a jugé nécessaire d’organiser une telle campagne à l’occasion des 50 ans de cette institution. Par conséquent, il exhorte tous les Burkinabè à donner leur sang car il faut penser aux vies qui seront sauvées.
Pour sa part, la directrice régionale du Centre, Glwadys Yaméogo assure que c’est avec joie qu’elle donne son sang «parce que, donner son sang, c’est donner une seconde chance à une vie». Elle invite tous les travailleurs de la Lonab, les parieurs et la force de vente à emboiter le pas.

Cette vaste campagne de don de sang est un geste salutaire du côté du Centre national de transfusion sanguine. A écouter le chef de service-collecte dudit Centre, Alain Conseibo, elle vient à point nommé. Parce qu’actuellement, explique-t-il, «nous sommes pratiquement en pénurie au niveau du Centre régional de Ouagadougou car, la demande a déjà augmenté considérablement. Donc, nous espérons que cette collecte permettra de couvrir le déficit au niveau du Centre de transfusion sanguine.»

Tout en appelant d’autres volontaires, d’autres entreprises, d’autres bonnes volontés à accompagner le Centre en cette période difficile avec l’organisation de collecte de sang, il espère recueillir dans cette première journée, environ 50 poches au niveau du siège et pratiquement la même quantité au niveau de la direction régionale du Centre de la Lonab.

Cette opération de don de sang s’effectuera dans toutes les autres directions régionales de la Lonab, et sur toute l’étendue du territoire pendant toute la durée de la commémoration du cinquantenaire de juillet à novembre 2017.

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé