Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

SOCIETE

Des éléments de la police nationale affectés au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (Chu-Yo) ont saisi dans la soirée du lundi 10 juillet 2017, 9 cartons de produits pharmaceutiques des mains de 8 personnes. Selon les informations du service de communication de l’hôpital publiées sur sa page Facebook, les personnes ont été appréhendées alors qu’elles ressortaient du centre hospitalier avec lesdits produits en véhicule.

« Certains pour se justifier disent être des délégués médicaux, sans en apporter la moindre preuve formelle. Il en est de même pour d’autres qui sont des agents de santé officiant hors du CHU-YO, ou au sein de la structure, et qui prétendaient que les produits saisis en leur possession étaient destinés à des parents malades » a relaté l’hôpital dans son post.

Pour l’hôpital, les neuf cartons de médicaments saisis seront examinés par un pharmacien et les présumés propriétaires devront montrer les preuves  à la police de l’usage qu’ils faisaient ou comptaient-ils faire avant toute restitution. 

Par ailleurs, les premiers responsables de l’hôpital Yalgado  ont tenu à saluer cette saisine de la police  qui selon eux « concoure à la lutte contre toutes les pratiques malsaines, et autres cas de vols devenus malheureusement monnaie courante depuis des années au sein de l’hôpital ».