Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

SOCIETE

Des éléments de la police nationale affectés au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (Chu-Yo) ont saisi dans la soirée du lundi 10 juillet 2017, 9 cartons de produits pharmaceutiques des mains de 8 personnes. Selon les informations du service de communication de l’hôpital publiées sur sa page Facebook, les personnes ont été appréhendées alors qu’elles ressortaient du centre hospitalier avec lesdits produits en véhicule.

« Certains pour se justifier disent être des délégués médicaux, sans en apporter la moindre preuve formelle. Il en est de même pour d’autres qui sont des agents de santé officiant hors du CHU-YO, ou au sein de la structure, et qui prétendaient que les produits saisis en leur possession étaient destinés à des parents malades » a relaté l’hôpital dans son post.

Pour l’hôpital, les neuf cartons de médicaments saisis seront examinés par un pharmacien et les présumés propriétaires devront montrer les preuves  à la police de l’usage qu’ils faisaient ou comptaient-ils faire avant toute restitution. 

Par ailleurs, les premiers responsables de l’hôpital Yalgado  ont tenu à saluer cette saisine de la police  qui selon eux « concoure à la lutte contre toutes les pratiques malsaines, et autres cas de vols devenus malheureusement monnaie courante depuis des années au sein de l’hôpital ».

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé