Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: au moins 62 migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation au large de la Mauritanie
Burkina: le budget de l’Etat gestion 2020 se chiffre en recette à 2 233,316 milliards FCFA et en dépenses à 2 518,456 milliards FCFA 
5e RGPH: la ministre en charge de la famille, Laurence Ilboudo plaide pour un recensement exhaustif des personnes en situation de  handicap
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record

SOCIETE

Composée de plusieurs hommes de culture et de leaders religieux, la délégation panafricaine est allée soutenir le Cardinal Jean ZERBO, Archevêque métropolitain de BAMAKO et membre fondateur de notre comité.


Comme son nom ne l’indique pas, c’est un « Samo » bon teint qui a commencé à me traiter d’« esclave », lorsqu’il m’a repéré par mon patronyme mossi. La glace était brisée et nous avons, durant la réception à son honneur, trouvé les meilleures astuces du « rakiré » ou « sinangouya » pour exprimer notre joie. Plus tard, il a fallu expliquer à ceux qui n’avaient pas encore visité l’Afrique de l’Ouest, l’importance de la parenté à plaisanterie.

En effet, dans les recommandations du Symposium de Ouagadougou pour l’éducation à la paix et au développement, il a été recommandé d’utiliser la parenté à plaisanterie comme module d’enseignement pour ses vertus du « vivre ensemble ».

La délégation panafricaine avec à sa tête l’ancien Premier Ministre du Mali, Monsieur Django SISSOKO a porté notre message de félicitations au nouveau Cardinal.
A sa suite, le Cheik Kaled BENTOUNES d’Algérie, chantre musulman du vivre ensemble a renchéri en expliquant combien l’entente entre les peuples devrait commencer de la cellule familiale vers l’universel.

La Communauté musulmane du Mali par la voix de son envoyé spécial a exprimé sa joie pour l’élévation de Monseigneur Jean ZERBO au statut de cardinal qui honore tous les maliens et tous les hommes et femmes de foi. Cette expression de solidarité a été marquée au plus haut de l’Etat malien par la présence des Ministres des Affaires Etrangères et de celui des Cultes à Rome.

En outre, Haïti, l’Afrique dans la Caraïbe et première république noire indépendante était présente à travers un Prêtre Vaudou qui nous a tous impressionnés par son message sur les sources et ressources de cette religion endogène qui puise ses racines dans l’Afrique profonde.

LE CONSISTOIRE : UN MOMENT SOLENNEL
Premier à être introduit auprès du PAPE François, Monseigneur Jean ZERBO s’est prêté au rituel séculaire par lequel tout futur Cardinal doit se soumettre. Posément et avec solennité, les fidèles dans la Basilique Saint Pierre ont suivi avec une grande émotion, ce cérémonial en présence du Collège des Cardinaux venus du monde entier pour la circonstance.

Ce moment unique de communion a été vécu par la délégation panafricaine au complet qui a pu saluer les cardinaux Africains venus pour la circonstance ; ils nous ont félicités pour cette initiative heureuse qui renforce le dialogue interreligieux plusieurs fois exprimé par le Saint Père, lors de ses voyages en Centrafrique, en Egypte et à travers le monde.

Nous n’avons pas manqué de parler de l’exemple du Burkina Faso où l’Association faitière des leaders religieux réunis autour du Moogho-Naaba, a plusieurs fois au cours de l’histoire du Faso, permis de renouer le dialogue entre les leaders politiques.
La présence de la délégation panafricaine à ROME, marque d’une pierre blanche un acte majeur des recommandations issues des symposiums de Cotonou et de Ouagadougou en attendant la consécration à Abuja.

La présence de la délégation panafricaine et son soutien spontané au Cardinal Jean ZERBO, membre du Comité d’initiative du dialogue interreligieux et interculturel était un devoir.

En effet, il fut le premier à encourager le Professeur Albert TEVOEDJRE d’organiser le symposium au Bénin en lieu et place du Mali dont le tour viendra nécessairement.
Longue vie au Cardinal Jean ZERBO, un « serviteur affranchi des mossi » qui l’instruisent d’intercéder chaque jour pour ses « maîtres » auprès du Très Haut.

Amb. Filippe SAVADOGO
Président du Comité d’initiative  «Dialogue»

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé