Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»

SOCIETE


Après l’agression 28 juin 2017 d’un animateur de radio Oméga par des artistes regroupés au sein de la Coalition pour la renaissance artistique au Burkina Faso (Cora-BF), et qui lui reprochaient de ne pas diffuser suffisamment de musique burkinabè, des organisations professionnelles de médias ont pris des mesures austères à l’encontre des «agresseurs».


Ces mesures, ils les ont annoncés lors d’une conférence de presse lundi à Ouagadougou. Les organisations des médias ont ainsi décidé de suspendre la diffusion sur les antennes des œuvres et des activités de promotion de tous les artistes impliqués dans cette agression jusqu'à nouvel ordre. Ils entendent aussi boycotter toutes les activités de la Cora-BF .

Ils envisagent aussi une journée nationale de protestation contre toute forme de violence et d'agression à l'encontre des journalistes et des médias ce mercredi 5 juillet 2017. Journée couplée avec des émissions musicales sans animateurs mais intercalées de message de protestation.

Ainsi donc, Sana Bob, Ima Hado, Petit Docteur, Dab's, Sabeco, Bam Rady, Ismo Vitalo et l’arrangeur Robert Ilboudo, sont concernés par ces sanctions.  Des recherches se poursuivent pour identifier tous les artistes sur la vidéo de la scène filmée par les artistes et diffusée sur les réseaux sociaux.

Les organisations professionnelles de médias se sont par ailleurs engagées à soutenir et à accompagner la procédure judiciaire initiée par radio Oméga en vue d’obtenir justice et réparation et invité le Conseil supérieur de la communication, le Ministère de la Culture, le Ministère de la Communication et le Ministère de la Sécurité à se prononcer sur la question.

L’animateur avait été malmené dans les locaux même de la radio, alors qu’il était en pleine émission. Dans une déclaration conjointe, des organisations professionnelles des médias menacaient de mettre en branle et avec diligence, une série de mesures répressives suite à l’agression de Hamed Kossa et à la violation des lieux de travail de celui-ci. Dans un communiqué publié dimanche, la Cora-BF avait pris les devants en suspendant Sana Alphonse Kaboré dit «Petit docteur».

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé