Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin

SOCIETE


Après l’agression 28 juin 2017 d’un animateur de radio Oméga par des artistes regroupés au sein de la Coalition pour la renaissance artistique au Burkina Faso (Cora-BF), et qui lui reprochaient de ne pas diffuser suffisamment de musique burkinabè, des organisations professionnelles de médias ont pris des mesures austères à l’encontre des «agresseurs».


Ces mesures, ils les ont annoncés lors d’une conférence de presse lundi à Ouagadougou. Les organisations des médias ont ainsi décidé de suspendre la diffusion sur les antennes des œuvres et des activités de promotion de tous les artistes impliqués dans cette agression jusqu'à nouvel ordre. Ils entendent aussi boycotter toutes les activités de la Cora-BF .

Ils envisagent aussi une journée nationale de protestation contre toute forme de violence et d'agression à l'encontre des journalistes et des médias ce mercredi 5 juillet 2017. Journée couplée avec des émissions musicales sans animateurs mais intercalées de message de protestation.

Ainsi donc, Sana Bob, Ima Hado, Petit Docteur, Dab's, Sabeco, Bam Rady, Ismo Vitalo et l’arrangeur Robert Ilboudo, sont concernés par ces sanctions.  Des recherches se poursuivent pour identifier tous les artistes sur la vidéo de la scène filmée par les artistes et diffusée sur les réseaux sociaux.

Les organisations professionnelles de médias se sont par ailleurs engagées à soutenir et à accompagner la procédure judiciaire initiée par radio Oméga en vue d’obtenir justice et réparation et invité le Conseil supérieur de la communication, le Ministère de la Culture, le Ministère de la Communication et le Ministère de la Sécurité à se prononcer sur la question.

L’animateur avait été malmené dans les locaux même de la radio, alors qu’il était en pleine émission. Dans une déclaration conjointe, des organisations professionnelles des médias menacaient de mettre en branle et avec diligence, une série de mesures répressives suite à l’agression de Hamed Kossa et à la violation des lieux de travail de celui-ci. Dans un communiqué publié dimanche, la Cora-BF avait pris les devants en suspendant Sana Alphonse Kaboré dit «Petit docteur».