Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE


Après l’agression 28 juin 2017 d’un animateur de radio Oméga par des artistes regroupés au sein de la Coalition pour la renaissance artistique au Burkina Faso (Cora-BF), et qui lui reprochaient de ne pas diffuser suffisamment de musique burkinabè, des organisations professionnelles de médias ont pris des mesures austères à l’encontre des «agresseurs».


Ces mesures, ils les ont annoncés lors d’une conférence de presse lundi à Ouagadougou. Les organisations des médias ont ainsi décidé de suspendre la diffusion sur les antennes des œuvres et des activités de promotion de tous les artistes impliqués dans cette agression jusqu'à nouvel ordre. Ils entendent aussi boycotter toutes les activités de la Cora-BF .

Ils envisagent aussi une journée nationale de protestation contre toute forme de violence et d'agression à l'encontre des journalistes et des médias ce mercredi 5 juillet 2017. Journée couplée avec des émissions musicales sans animateurs mais intercalées de message de protestation.

Ainsi donc, Sana Bob, Ima Hado, Petit Docteur, Dab's, Sabeco, Bam Rady, Ismo Vitalo et l’arrangeur Robert Ilboudo, sont concernés par ces sanctions.  Des recherches se poursuivent pour identifier tous les artistes sur la vidéo de la scène filmée par les artistes et diffusée sur les réseaux sociaux.

Les organisations professionnelles de médias se sont par ailleurs engagées à soutenir et à accompagner la procédure judiciaire initiée par radio Oméga en vue d’obtenir justice et réparation et invité le Conseil supérieur de la communication, le Ministère de la Culture, le Ministère de la Communication et le Ministère de la Sécurité à se prononcer sur la question.

L’animateur avait été malmené dans les locaux même de la radio, alors qu’il était en pleine émission. Dans une déclaration conjointe, des organisations professionnelles des médias menacaient de mettre en branle et avec diligence, une série de mesures répressives suite à l’agression de Hamed Kossa et à la violation des lieux de travail de celui-ci. Dans un communiqué publié dimanche, la Cora-BF avait pris les devants en suspendant Sana Alphonse Kaboré dit «Petit docteur».