Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

SOCIETE


Après l’agression 28 juin 2017 d’un animateur de radio Oméga par des artistes regroupés au sein de la Coalition pour la renaissance artistique au Burkina Faso (Cora-BF), et qui lui reprochaient de ne pas diffuser suffisamment de musique burkinabè, des organisations professionnelles de médias ont pris des mesures austères à l’encontre des «agresseurs».


Ces mesures, ils les ont annoncés lors d’une conférence de presse lundi à Ouagadougou. Les organisations des médias ont ainsi décidé de suspendre la diffusion sur les antennes des œuvres et des activités de promotion de tous les artistes impliqués dans cette agression jusqu'à nouvel ordre. Ils entendent aussi boycotter toutes les activités de la Cora-BF .

Ils envisagent aussi une journée nationale de protestation contre toute forme de violence et d'agression à l'encontre des journalistes et des médias ce mercredi 5 juillet 2017. Journée couplée avec des émissions musicales sans animateurs mais intercalées de message de protestation.

Ainsi donc, Sana Bob, Ima Hado, Petit Docteur, Dab's, Sabeco, Bam Rady, Ismo Vitalo et l’arrangeur Robert Ilboudo, sont concernés par ces sanctions.  Des recherches se poursuivent pour identifier tous les artistes sur la vidéo de la scène filmée par les artistes et diffusée sur les réseaux sociaux.

Les organisations professionnelles de médias se sont par ailleurs engagées à soutenir et à accompagner la procédure judiciaire initiée par radio Oméga en vue d’obtenir justice et réparation et invité le Conseil supérieur de la communication, le Ministère de la Culture, le Ministère de la Communication et le Ministère de la Sécurité à se prononcer sur la question.

L’animateur avait été malmené dans les locaux même de la radio, alors qu’il était en pleine émission. Dans une déclaration conjointe, des organisations professionnelles des médias menacaient de mettre en branle et avec diligence, une série de mesures répressives suite à l’agression de Hamed Kossa et à la violation des lieux de travail de celui-ci. Dans un communiqué publié dimanche, la Cora-BF avait pris les devants en suspendant Sana Alphonse Kaboré dit «Petit docteur».