Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

SOCIETE

Le processus de désignation du nouveau président de la Commission de l’Union africaine (UA) connaitra son épilogue lors du prochain sommet des chefs d’Etats et de gouvernement en fin janvier 2017 à Addis-Abeba en Ethiopie. En prélude à cette rencontre, les Etats membres de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ont convenu d’investir le professeur Abdoulaye Bathily comme leur candidat pour briguer la présidence de la Commission de l’UA.

 

En vue de permettre à l’opinion nationale et internationale de mieux connaitre le candidat ainsi que son programme d’actions une fois à la tête de l’institution, la Fédération panafricaine des associations et clubs de l’UA (Fepac/UA) a au cours d’une conférence de presse ce 2 décembre 2016 à Ouagadougou, annoncé son soutien au Pr. Bathily et susciter par la même occasion la candidature de Minata Samaté pour la présidence du département des affaires politiques de l’UA.

Pour Fulgence Kaboré, principal animateur de cette conférence de presse, contrairement aux autres candidats, « le Pr Bathily a un programme alléchant qui intègre les préoccupations socio-économiques réelles des Etats africains ». En effet, de son par son slogan « Notre continent, ma plateforme », M. Bathily entend donner « donner un nouveau souffle au panafricanisme et à la renaissance africaine ». En outre, le Pr. Bathily entend faire de la lutte contre le terrorisme, son cheval de bataille.

Par la même occasion, la coalition marque son soutien à Minata Samaté pour la présidence du département des affaires politiques de l’UA. Une fois élue à ce poste, Mme Samaté entend « contribuer à la défense des intérêts non seulement de la sous-région Ouest-africaine mais également du Burkina Faso ». Par ce soutien, la Fepac/UA espère des deux candidats, qu’une fois aux affaires, ceux-ci impliquent réellement la société civile africaine et de la diaspora dans la conception et la mise en œuvre des stratégies de développement du continent.

La coalition attend donc que ses candidats traduisent dans les faits, son concept de l’UA des peuples et fassent des associations et clubs nationaux de l’UA, les bras ouvriers de l’UA. Fulgence Kaboré et ses camarades invitent par ailleurs les chefs d’Etats et de gouvernements des Etats membres de la Cedeao et de l’UA à porter leur soutien multiforme et surtout leur suffrage au Pr. Bathily et à Minata Samaté.

Abel Azonhandé