Aujourd'hui,
URGENT
Turquie: plusieurs maires pro-kurdes arrêtés pour «terrorisme»
Kongoussi: neuf civils tués à Zoura (AIB)
France: les juges antiterroristes ont terminé leur enquête sur le 13-novembre
Football: les Étalons locaux sont qualifiés pour le CHAN 2020 après leur match nul (0-0) contre le Ghana
Burkina: plus de 800 mille personnes affectées par l'insécurité (gouvernement)
Bobo Dioulasso: 2 morts et 6 blessés dans l’effondrement d’une structure dans une usine
Togo: Jean-Pierre Fabre désigné candidat de l'ANC à la présidentielle 2020
Burkina: quatre militaires et un policer tués dans deux attaques terroristes dans la région du Nord
Burkina: l'UNFPA commémore ses 50 ans sous le signe de l'élimination des mutilations génitales féminines 
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad

SOCIETE

Après plusieurs rencontres de concertation, les jeunes de la ville de Boulsa et des personnes ressources de la localité ont décidé de manifester ce 5 décembre 2016 pour obtenir de l’Etat de meilleures conditions  de vie dans leur localité, rapporte l’Agence d’information du Burkina (AIB).

 

Après avoir parcouru la ville de Boulsa, les manifestants, en majorité des commerçants, se sont retrouvés devant le Haut-commissariat du Namentenga. Ils ont expliqué au secrétaire général de la province, Toussaint Médah, leur souhait de voir  la route Boulsa-Kaya (85 km) bitumée, la construction d’un palais de justice et l’ouverture d’une banque commerciale dans leur localité.

Par ailleurs, les manifestants exigent aussi d’être informés sur la gestion des 300 millions de FCFA que le gouvernement  aurait promis à la province du Namentenga dans le cadre des activités de la fête national  qui aura lieu le 11 Décembre.

Pour montrer leur mécontentement, les manifestants ont exigé des ressortissants de la province du Namentenga à ce qu’ils ne participent pas aux festivités du 11-Décembre. Ils projetteraient même le blocage de certaines routes pour les empêcher de s’y rendre et s’en prendront a ceux qui ne tiendront pas compte de leur mot d’ordre et se rendront à la célébration.

Diane Zerbo (stagiaire)

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé