Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE

Après plusieurs rencontres de concertation, les jeunes de la ville de Boulsa et des personnes ressources de la localité ont décidé de manifester ce 5 décembre 2016 pour obtenir de l’Etat de meilleures conditions  de vie dans leur localité, rapporte l’Agence d’information du Burkina (AIB).

 

Après avoir parcouru la ville de Boulsa, les manifestants, en majorité des commerçants, se sont retrouvés devant le Haut-commissariat du Namentenga. Ils ont expliqué au secrétaire général de la province, Toussaint Médah, leur souhait de voir  la route Boulsa-Kaya (85 km) bitumée, la construction d’un palais de justice et l’ouverture d’une banque commerciale dans leur localité.

Par ailleurs, les manifestants exigent aussi d’être informés sur la gestion des 300 millions de FCFA que le gouvernement  aurait promis à la province du Namentenga dans le cadre des activités de la fête national  qui aura lieu le 11 Décembre.

Pour montrer leur mécontentement, les manifestants ont exigé des ressortissants de la province du Namentenga à ce qu’ils ne participent pas aux festivités du 11-Décembre. Ils projetteraient même le blocage de certaines routes pour les empêcher de s’y rendre et s’en prendront a ceux qui ne tiendront pas compte de leur mot d’ordre et se rendront à la célébration.

Diane Zerbo (stagiaire)