Aujourd'hui,
URGENT
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)

SOCIETE

La coordination des comités de la confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) des péages vient de suspendre son mot d’ordre de grève. Cette information a été rendue publique au cours d’une conférence de presse tenue à Ouagadougou, ce mercredi 7 juin 2017. Cette décision, foi des premiers responsables de la structure syndicale, fait suite aux espoirs suscités au lendemain de la rencontre entre le gouvernement et la coordination.


« Nous avons été informés qu’une suite a été donnée aux travaux du comité chargé de mener la réflexion sur les perspectives de gestion du péage.(…) Nous avons été assurés que le dossier a connu une avancée (…) et qu’il a même reçu un avis favorable ». Ces propos de Hubert Sawadogo, secrétaire général de la coordination des comités CGT-B des péages, constituent la raison pour laquelle le mot d’ordre de grève est suspendu. 

Par ailleurs, soulignant que ces informations vont dans le sens des attentes des travailleurs des péages, M. Sawadogo et ses camarades disent ne pas être totalement convaincus. C’est pourquoi, « nous avons préféré suspendre et non lever le mot d’ordre jusqu’au 30 juin prochain ».

Les échanges avec le gouvernement qui semblent satisfaire les agents des péages ont été menés autour des questions relatives au transfert de la gestion du péage à un établissement public existant ou à un autre public à créer.

En rappel, cette énième grève était prévue pour se tenir du 8 au 15 juin 2017. La coordination CGT-B des péages, comptait à nouveau revendiquer sur les points portant annulation de la privatisation des postes de péage. Ainsi que la question du statut des agents et enfin que l’on se penche sur le plan de carrière des agents. 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé