Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)
Turquie: le pasteur américain Andrew Brunson a été libéré
Burkina: le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) appelle à « l’union sacrée pour la défense de la patrie »
OIF: la Rwandaise Louise Mushikiwabo désignée secrétaire générale par concensus
Espace: Atterrissage d'urgence d'une capsule Soyouz après un problème au décollage, les deux astronautes sortent indemnes (RFI)

SOCIETE

Les agents des péages vont en grève de sept jours allant du 8 juin 2017 au 15 juin. Ils expliquent les raisons dans le préavis ci-dessous.


 « Excellence Monsieur le Président du Faso,

Par lettre N° 00498/MINEFID/SG/DGTCP/RG du 28 février 2017, Madame le ministre de l’économie des finances et du développement invitait notre syndicat à prendre part à une séance de travail d'une commission chargée de la réflexion sur les perspectives de gestion du péage.

Nous avons pris part aux travaux de ladite commission qui se sont déroulés du 03 au 16 Mars 2017. Dans son rapport final le comité a proposé que la gestion du péage soit confiée à une entité de l’Etat burkinabé ayant un statut d’établissement public. Le 04 Avril 2017, après la fin des travaux, nous  avons adressé une correspondance à Madame le ministre pour lui dire que nous attendions la décision du gouvernement dans un délai raisonnable. Jusqu’à ce jour, aucune suite n’a été donnée, ni au rapport du comité, ni à notre correspondance.

Excellence Monsieur le Président du Faso, la coordination des comités CGT-B des péages, depuis sa création, a régulièrement exposé aux autorités sa préoccupation principale qui est la régularisation du statut des agents du péage, recrutés et gérés jusque-là par la direction générale du Trésor. Les plates-formes de toutes les actions que nous avons menées (grève, sit-in) ont placé au centre cette question de notre statut. Du reste, le cahier de doléances du premier mai de l’UAS a pris en compte notre préoccupation.

Par la présente, nous vous informons que nous appellerons tous les agents des péages de notre pays à observer un arrêt de travail de sept (07) jours allant du 08 juin 2017 à 08 heures au 15 juin à 8 heures pour exiger du gouvernement la satisfaction de notre plate-forme minimale qui est :

- l’annulation pure et simple de la concession du péage.
-la clarification des dispositifs régissant les agents de péage et la correction des dysfonctionnements et injustices y relatifs.
-la définition d'un plan de carrière pour les agents des péages.

Nous vous prions, Excellence Monsieur le Président du Faso, de croire à notre détermination à voir prises en compte nos légitimes préoccupations. »

Le secrétaire général
Hubert SAWADOGO


Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé