Aujourd'hui,
URGENT
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé
Burkina: l'Assemblée nationale va financer la construction du siège du CFOP (Alassane Bala Sakandé)

SOCIETE

Les agents des péages vont en grève de sept jours allant du 8 juin 2017 au 15 juin. Ils expliquent les raisons dans le préavis ci-dessous.


 « Excellence Monsieur le Président du Faso,

Par lettre N° 00498/MINEFID/SG/DGTCP/RG du 28 février 2017, Madame le ministre de l’économie des finances et du développement invitait notre syndicat à prendre part à une séance de travail d'une commission chargée de la réflexion sur les perspectives de gestion du péage.

Nous avons pris part aux travaux de ladite commission qui se sont déroulés du 03 au 16 Mars 2017. Dans son rapport final le comité a proposé que la gestion du péage soit confiée à une entité de l’Etat burkinabé ayant un statut d’établissement public. Le 04 Avril 2017, après la fin des travaux, nous  avons adressé une correspondance à Madame le ministre pour lui dire que nous attendions la décision du gouvernement dans un délai raisonnable. Jusqu’à ce jour, aucune suite n’a été donnée, ni au rapport du comité, ni à notre correspondance.

Excellence Monsieur le Président du Faso, la coordination des comités CGT-B des péages, depuis sa création, a régulièrement exposé aux autorités sa préoccupation principale qui est la régularisation du statut des agents du péage, recrutés et gérés jusque-là par la direction générale du Trésor. Les plates-formes de toutes les actions que nous avons menées (grève, sit-in) ont placé au centre cette question de notre statut. Du reste, le cahier de doléances du premier mai de l’UAS a pris en compte notre préoccupation.

Par la présente, nous vous informons que nous appellerons tous les agents des péages de notre pays à observer un arrêt de travail de sept (07) jours allant du 08 juin 2017 à 08 heures au 15 juin à 8 heures pour exiger du gouvernement la satisfaction de notre plate-forme minimale qui est :

- l’annulation pure et simple de la concession du péage.
-la clarification des dispositifs régissant les agents de péage et la correction des dysfonctionnements et injustices y relatifs.
-la définition d'un plan de carrière pour les agents des péages.

Nous vous prions, Excellence Monsieur le Président du Faso, de croire à notre détermination à voir prises en compte nos légitimes préoccupations. »

Le secrétaire général
Hubert SAWADOGO


FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé