Aujourd'hui,
URGENT
Algérie: Abdelmadjid Tebboune élu président avec 58,15%
Etats-Unis: la commission judiciaire valide l'acte d'accusation de destitution de Donald Trump
Justice: 99 dossiers enrôlés pour les sessions des pôles criminels de Ouagadougou et de Ouahigouya
Justice: les acteurs demandent à la France de clarifier sa position sur l'extradition de François Compaoré dans l'affaire Norbert Zongo
Burkina: au moins 15 terroristes neutralisés, une base démantelée, et de l’armement saisi à Kompienga dans la Région de l'Est
Gaoua: une tonne de denrées périmées saisie par la police
Roch Kaboré: "Je voudrais rassurer tous les déplacés internes de notre engagement à créer les conditions de leur retour dans leurs localités"
Climat: les glaciers du Groenland fondent sept fois plus vite qu’en 1990
11-décembre: "Pour bâtir ensemble un Burkina Faso prospère, nous devons nous départir de nos intérêts égoïstes" (Roch Kaboré) 
11-décembre: "J’ai décidé de commettre un groupe de travail pour l’écriture de l’histoire générale de la Haute-Volta au Burkina" (Roch Kaboré)

L’entrée du CHU Souro Sanou (Ph.SM)

SOCIETE

Fin du mouvement d’humeur à l'hôpital universitaire Souro Sanou de Bobo Dioulasso. Après un jour de grève spontané et sans service minimum, l'activité a repris ce mercredi 24 mai 2017 dans le plus gros établissement sanitaire de l’ouest du Burkina Faso. Le personnel soignant  après concertation avec les autorités administratives en ont décidé ainsi.


Une décision certainement motivée par la mise aux arrêts de l’agresseur de l’interne du service de chirurgie.  Effet, le parent du défunt qui, sous la colère, s’en était pris violemment le lundi dernier à l’interne en lui assenant des coups de poing, s’est constitué prisonnier ce mercredi matin.

Toutefois, selon des témoignages recoupés, les internes n’ont pas encore repris le service. En plus, toujours selon des témoins, le grève spontané et sans service minimum du personnel de santé du centre hospitalier Universitaire Souro Sanou de Bobo-Dioulasso aurait été très préjudiciable aux patients de cet hôpital de référence.
 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé