Aujourd'hui,
URGENT
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants
Economie: le prix Nobel d'économie a été attribué à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer

SOCIETE

Le vendredi 19 mai dernier, la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB) a été informée de la saisie par la gendarmerie de Saaba d’une quantité de riz «impropre» à la consommation. C’est une famille qui, après avoir consommé ledit riz, a éprouvé un malaise et alerté les gendarmes. Le riz a été remis au Laboratoire national de santé publique pour analyse. Pour en savoir davantage, nous avons joins le président de la ligue, Gilbert Hien Somda.


«Le commandant de bridage de Saaba m’a informé qu’il y a une famille qui, après avoir consommé un riz, a eu un malaise. Donc, ils m’ont appelé et je suis allé regarder. Les sacs de riz ressemblent aux sacs de riz que nous avions saisi il y a plus d’une semaine. J’ai donc demandé au commandant de faire une réquisition et de déposer ces sacs là au niveau du laboratoire national de santé publique pour analyse. Nous attendons donc les résultats. Il faut que le laboratoire nous dise si c’est du riz en plastique, du riz normal ou du riz impropre à la consommation» a relaté le président de la LCB, Gilbert Hien Somda.

Par ailleurs, il nous a fait savoir que la ligue des consommateurs attend toujours les résultats de l’analyse du riz saisi par la brigade de Boulmiougou il y a plus d’une semaine. »Jusqu’à présent, nous attendons les résultats d’analyses que nous avons demandé. Le laboratoire nous avait donné une semaine et nous sommes obligés d’attendre encore. Donc, pour le moment, on ne peut rien dire», a dit M. Somda.

Depuis quelques mois, les réseaux sociaux font état de la vente et de la consommation d’une qualité « de riz en plastique » dans la sous-région ouest africaine. Une investigation menée par le ministère en charge du n’a permis de trouver sur le marché, aucun riz en plastique, selon le gouvernement. Certains spécialiste comme le Dr Bengaly, nutritionniste interviewé par nos confrères de Burkina24, assurent qu'il est «humainement impossible de consommer du riz en plastique.»

Tout en restant prudente elle aussi, la Ligue des consommateurs demande aux acheteurs de faire attention au riz qu’ils consomment.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé