Aujourd'hui,
URGENT
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana

La stèle en hommage à Nazi Boni, en arrière-plan les amphithéâtres jumelés (Ph.SM)

SOCIETE

Le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Alkassoum Maiga, a présidé dans la matinée du lundi 8 avril 2017, la double cérémonie de baptême de l’Université polytechnique de Bobo-Dioulasso du nom de Nazi Boni, l’un des pères fondateurs de la littérature burkinabé, homme politique burkinabé (1947-1960) et de l’inauguration de deux amphithéâtres.

En procédant à ce baptême, le gouvernement entent rendre hommage à l’auteur du « Crépuscule des temps anciens », la première œuvre littéraire burkinabé. L’acte a été salué par la communauté universitaire qui, par la voix du Pr Geoeges Armand Ouédraogo, président de l’université polytechnique de Bobo-Dioulasso, estime que cette initiative du gouvernement  traduit la marque d’attention à son institution. «Porter le nom de cette illustre personnalité est une lourde responsabilité confiée à notre institution en ce sens qu’elle doit travailler à incarner les valeurs de courage, de combativité et de détermination porté par l’illustre Nazi Boni », a-il précisé.

Pour sa part, la famille de Nazi Boni a tenu à saluer cette marque de reconnaissance faite au défunt.  La famille, par la voix de Joseph Boni, a dit  toute sa gratitude à l’endroit du président du Faso,  Roch Marc Christian Kaboré, qui a entériné la décision du président de la transition Michel Kafando.  

Comme pour mettre ce temple du savoir  au même diapason que l’illustre personnalité dont elle porte désormais le nom, deux amphithéâtres d’une capacité de 750 places chacun ont été inaugurés par le ministre en charge de l’Enseignement supérieur. 

Nazi Boni est né 1909 à Bwan (province du Mouhoun) et a quitté le monde des vivant  16 mai 1969.