Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays

SOCIETE

Depuis le mercredi 19 avril dernier, l’homme d’affaires Inoussa Kanazoé a été par la gendarmerie. Pour en savoir davantage, la coalition des structures commerciales et associatives des commerçants du Burkina Faso, est allé à la rencontre du procureur de Faso, ce matin du lundi 24 avril 2017. Dans le même élan, ces commerçants ont tenu à se prononcer sur la situation qui prévaut. C’était à l’occasion d’une conférence de presse.


La coalition des structures commerciales et associatives  des commerçants du Burkina Faso, de décrie l’interpellation d’un des leurs, en la personne d’Inoussa Kanazoé. Selon Moussa Nana, secrétaire général de ladite coalition, « cette interpellation s’est opérée sans transmission d’une convocation en bonne et due et forme. » Ce dernier dit tenir ces informations de « sources bien introduites ».

Tout en étant dans le doute, quant aux motifs ayant prévalu à l’arrestation de M. Kanazoé, ces commerçants expriment leur indignation quant aux conditions dans lesquelles Inoussa Kanazoé a été arrêté.

Par ailleurs, leur position est stricte. « Au regard du climat social déjà délétère, nous (…) exigeons dans les délais les meilleurs une clarification nette de cette affaire qui n’honore pas le monde des affaires », font-ils remarquer.

Ils lancent un appel aux acteurs du monde du commerce du Burkina Faso et leur demande de rester mobilisés.  Ces commerçants disent « demeurer disposés et disponibles  pour toute rencontre venant à être initiée par les autorités administratives et judiciaires du Faso.»

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé