Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

SOCIETE

Depuis le mercredi 19 avril dernier, l’homme d’affaires Inoussa Kanazoé a été par la gendarmerie. Pour en savoir davantage, la coalition des structures commerciales et associatives des commerçants du Burkina Faso, est allé à la rencontre du procureur de Faso, ce matin du lundi 24 avril 2017. Dans le même élan, ces commerçants ont tenu à se prononcer sur la situation qui prévaut. C’était à l’occasion d’une conférence de presse.


La coalition des structures commerciales et associatives  des commerçants du Burkina Faso, de décrie l’interpellation d’un des leurs, en la personne d’Inoussa Kanazoé. Selon Moussa Nana, secrétaire général de ladite coalition, « cette interpellation s’est opérée sans transmission d’une convocation en bonne et due et forme. » Ce dernier dit tenir ces informations de « sources bien introduites ».

Tout en étant dans le doute, quant aux motifs ayant prévalu à l’arrestation de M. Kanazoé, ces commerçants expriment leur indignation quant aux conditions dans lesquelles Inoussa Kanazoé a été arrêté.

Par ailleurs, leur position est stricte. « Au regard du climat social déjà délétère, nous (…) exigeons dans les délais les meilleurs une clarification nette de cette affaire qui n’honore pas le monde des affaires », font-ils remarquer.

Ils lancent un appel aux acteurs du monde du commerce du Burkina Faso et leur demande de rester mobilisés.  Ces commerçants disent « demeurer disposés et disponibles  pour toute rencontre venant à être initiée par les autorités administratives et judiciaires du Faso.»