Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»

Une vue de l’avenue Ouezzin Coulibaly, en chantier depuis quatre années (Ph. SM)

SOCIETE

Irrités par les désagréments engendrés  à cause de  l’état  de délabrement très avancé des voies entourant le grand marché, situé en plein centre-ville, les jeunes, membres et sympathisants des organisations spécifiques de la société civile de Bobo-Dioulasso, soutenus par des associations de commerçants du grands marché, ont fermé le marché aux usagés toute la journée du vendredi 21 avril 2017.


Tôt le matin, ils ont  animé un meeting à l’entrée principale du marché suivi d’une marche vers le gouvernorat des haut-bassins pour la remise d’une lettre de protestation adressée au ministre en charge des Infrastructures, laquelle lettre a été reçue par  le gouverneur Antoine Atiou, aux fins de faire suivre.    

A l’appel des organisations spécifiques de la société civile de Bobo-Dioulasso, et des associations de commerçants du grand marché, des centaines de personnes ont fait le déplacement au grand marché, pas pour y faire des achats, mais pour exprimer leur mécontentement  face aux désagréments engendrés  par  l’état  de délabrement très avancé des voies entourant le grand marché (les travaux de la seule voie en réfection, longue d’à peine 800 mètres, durent  bientôt quatre ans).

Avec les manifestants, les leaders des organisations spécifiques de la société civile (Daouda Ouattara, Mouvement citoyen « Y’en a marre », Abdoul Wahah Nacanabo, Mouvement en rouge « Faso Kunko », Eloi Savadogo, Ligue des jeunes du Burkina…), n’ont pas manqué d’haranguer la foule.  Tout en scandant leur désarroi les manifestants ont entamé une marche vers le gouvernorat.

Le représentant du chef de l’état a  reçu les doléances des manifestants. Tout en promettant de transmettre les doléances à qui de droit avec diligence, le gouverneur a salué l’esprit pacifique et le civisme des marcheurs.

Les manifestants ont promis, pour leur part, d’aller au-delà de la fermeture du marché  la prochaine fois s’ils n’obtiennent pas gains de cause.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé