Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: Paul Daumont et Awa Bamogo en bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme (AIB)
Burkina: les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l'axe Djibo-Kongoussi ont été assassinés ce lundi 18 mars
France: le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de non dénonciation d'actes pédophiles
Kazakhstan: le président Noursoultan Nazarbaïev annonce sa démission après près de 30 ans de pouvoir
Mozambique: le bilan humain du cyclone «pourrait dépasser les 1000 morts»
Musique: le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure
Mozambique: la ville de Beira terrassée après le passage du cyclone Idai, 73 morts comme bilan provisoire
Golf: le Burkina Faso remporte la « Ryder cup 2019 » devant le Japon
Burkina: Trois morts et des blessés dans l’attentat à la mine dans la Komandjari, Est du pays (AIB)
Pays-Bas: fusillade dans un tramway, au moins un mort plusieurs blessés

SOCIETE

Les policiers radiés des rangs en 2011 ne sont pas contents des propos du ministre de la Sécurité, Simon Compaoré qui, lors d’une émission sur une chaine de télévision de la place, a traité ces derniers d’indisciplinés. C’est à travers une conférence de presse animé ce 11 avril à Ouagadougou que ces policiers ont exprimé leur colère.


Suite aux mutineries de 2011 au Burkina Faso, 136 policiers avaient été radiés de la police nationale le 7 mars 2012 pour « faits d’insubordination, de comportement attentatoire à l’honneur et à l’éthique du corps ». Ces policiers donnent régulièrement de la voix pour réclamer leur réintégration.

Et le 2 avril dernier, le ministre en charge de la Sécurité, répondant à la question d’un journaliste sur une possibilité de les mettre à contribution pour lutter contre le terrorisme, les a traités «d’indisciplinés». Une qualification qui n’a pas été du goût de ces policiers révoqués.

Pour le chargé de communication des policiers révoqués, Arnaud Francis Kinané, «les indisciplinés, ce sont les conseillers que le ministre a nommé, ce sont les personnes qui détournent les per diem de leurs subalternes. Les indisciplinés ce sont les personnes qui refusent de combattre l’injustice. Les indisciplinés, ce sont ceux qui ont affecté les agents qui ont retourné leur canon contre leur population.» M. Kinané invite le ministre à «remuer sept fois sa langue dans sa bouche quand il sera face aux médias».

Et, le chargé à la mobilisation, Oumar Junior Bahoro d’inviter le ministre de la Sécurité à ne plus les traiter d’indisciplinés. «S’il tient ce genre de propos encore la prochaine fois, nous viendrons dans son bureau pour lui répondre car nous ne voulons plus qu’il nous parle de la sorte», a-t-il prévenu.

En ce qui concerne leur réintégration qui est leur objectif primordial, M. Kinané a laissé entendre qu’ils se battront par tous les moyens pour l’obtenir car, ils la méritent.
Aux membres de la commission d’enquête sur les mutineries et du comité ad hoc, ces policiers radiés leur demandent d’œuvrer afin que les 136 révoqués retrouvent leurs métiers car, dit M. Kinané « ils sont tenus responsables de cette injustice qu’ils subissent avec leurs familles»

Les conférenciers du jour ont lancé un appel imminent au président du Faso de prendre une décision responsable allant dans le sens de la réintégration des militaires et policiers radiés car, « l’injustice est la source de tous les préjudices.»

 

 

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé