Aujourd'hui,
URGENT
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire

SOCIETE

A travers cette lettre ouverte, 12 organisations de la société civile réclament de la Société nationale d'électricité du Burkina Faso (Sonabel) qu'elle publie la liste des débiteurs de la société. 

" Monsieur le Directeur général, 

Des rapports commandités par des structures compétentes de l’Etat établissent une liste de débiteurs de la SONABEL qui comporte, outre des organismes publics, des entreprises privées et des personnalités qui doivent plusieurs mensualités, voire plusieurs années de factures impayées. Ces débiteurs ont accumulé d’importants arriérés de paiement dont les montants sechiffrent à plusieurs milliards de francs CFA. A priori, aucune raison n’indique que cette tendance à l’accumulation d’arriérés ne continue pas, même après l’insurrection populaire, par ces mêmes débiteurs ou par de nouveaux. Par conséquent, rien n’exclut que le manque à gagner pour la société nationale ne soit encore plus important.

Dans le même temps, nous constatons que les citoyens ordinaires se voient privés d’électricité après seulement trois mois d’arriérés de paiement.

Nous, organisations de la société civile, réunies à Ouagadougou dans la suite de l’atelier sur le suivi-évaluation des politiques publiques tenu à Koudougou du 20 au 24 mars 2017, recommandons de façon pressante, dans le souci de la transparence et de la redevabilité socio-économique, de procéder à une publication de la liste complète de ces débiteurs de la SONABEL et des montants des arriérés de chacun d’entre eux

Nous insistons qu’il ne s’agit pas des usagers de la SONABEL qui doivent deux ou trois mois mais bien des abonnés qui cumulent de nombreux mois voire des années d’arriérés.

Nous sommes convaincus que cet acte de bonne gouvernance contribuera d’une part à renforcer les moyens de la SONABEL notamment en lui permettant, nous l’espérons, de réduire les délestages, et d’autre part à réhabiliter, un tant soit peu, le civisme, en particulier chez les plus nantis de la société.

Par ailleurs, cet acte améliorera les performances de la nationale de l’électricité et constituera un gage de votre engagement à un renouveau de la gestion fondée sur la redevabilité et l’imputabilité.

Pour terminer, les organisations de la société civile signataires de la présente voudraient adresser leurs encouragements à tous les travailleurs et à la direction générale de la SONABEL en ces périodes de pics de demande d’électricité que le sous-investissement structurel ne permet pas de satisfaire de façon adéquate.

En vous souhaitant une bonne réception de la présente, veuillez recevoir l’expression de notre considération citoyenne.

 

Fait à Ouagadougou, le 29 mars 2017" 

 

Ont signé: 

 

Association des bloggeurs du Burkina 

ADEP

AMR 

Balai citoyen 

CGD 

Centre de presse Norbert Zongo 

Gerdess Burkina 

Institut FREE AFRIK 

MBDHP 

Renlac 

Semfilms 

Unalfa