Aujourd'hui,
URGENT
Somalie: la militante des droits de l'homme Almaas Elman tuée par balle (RFI)
Environnement: un tiers des plantes tropicales africaines risquent de disparaître (RFI)
Israël: la Justice annonce  la mise en examen du Premier ministre Benyamin Netanyahu pour corruption, fraude et abus de confiance
Burkina: la campagne agricole 2019-2020 enregistre une production céréalière de 5,02 millions de tonnes (AIB)
Burkina: l’Union Européenne a procédé à la remise de 4 blindés de type Bastion au bataillon burkinabè de la force conjointe du G5 Sahel
Burkina: au moins 18 terroristes abattus dans l'attaque d'une gendarmerie à Arbinda
Burkina: le conseiller municipal de Gnatan (Yagha) assassiné par des hommes armés non identifiés le 19 novembre 2019 (Infowakat.net). 
Burkina: Le CSC suspend l'émission "Biibémooré" de Optima FM pour 3 mois pour manquements à la loi, à l'éthique et à la déontologie. 
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021

SOCIETE

Le Syndicat national des agents des impôts et des domaines (Snaid), qui a entamé une grève de 120 heures depuis le 20 mars dernier, était face à la presse ce mardi 21 mars 2017 à Ouagadougou.


Au cours de sa conférence de presse, le Snaid, a accusé le ministre en charge des Finances et le directeur général des impôts de «poser sans gêne des actes visiblement contraires à toute volonté politique de mobilisation optimale de ressources», avec la bénédiction du gouvernement.

A titre illustratif, le secrétaire général du syndicat, Nongo Grégoire Traoré, cite un cas récent, celui de la disparition d’un agent de recouvrement de la Direction des moyennes entreprises du Centre II,  qui serait parti avec une somme de plus de 75 millions de F CFA.

Cet agent, précise le secrétaire général du Snaid, n’avait pas été nommé caissier mais exerçait la fonction de caissier principal. Mais comme le receveur dont il relevait directement est maire d’une commune rurale et absorbé par la politique, il aurait confié la caisse à l’agent de recouvrement qui en a profité pour se faire la balle avec 75 millions.

Il n’avait à peine que deux ans de service.  «Les supérieurs hiérarchiques de cet agent, le directeur des moyennes entreprises, Badelson Bado, son receveur des impôts, Younga Mamadou, maire d’une commune rurale, doivent rendre compte dans cette affaire», a martelé M. Traoré.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé