Aujourd'hui,
URGENT
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)

SOCIETE

Le ministre d’Etat, ministre de la Sécurité, Simon Compaoré a remis officiellement ce lundi 20 mars 2017, 50 motos à la gendarmerie nationale. Ce don du ministère qu’il dirige s’inscrit dans le cadre d’une meilleure opérationnalisation des forces de sécurité.

Ce matériel roulant a été réceptionné par le Colonel Serge Alain Ouédraogo, le patron adjoint de la gendarmerie nationale. Il permettra à la gendarmerie nationale de renforcer ses capacités opérationnelles sur le terrain en matière de lutte contre l’insécurité, le grand banditisme et le terrorisme. 

«Nos forces de défense et de sécurité qui travaillent dans une situation de pénuries font ce qu’elles peuvent avec ce qu’elles ont et malgré tout elles arrivent à avoir des résultats (…) Ce geste vise à encourager les gendarmes, surtout ceux qui sont sur le terrain qui ont besoin de logistiques pour travailler» a indiqué Simon Compaoré.

Pour le ministre d’Etat, la cinquantaine de moto vise donc à optimiser la dynamisation de l’action de la gendarmerie dans le cadre de la sécurisation du pays. «50 motos c’est peu et c’est beaucoup à la fois» a-t-il ajouté en invitant les personnes de bonne volonté à venir en aide aux forces de sécurité.

Le directeur de la logistique de la gendarmerie nationale, le Colonel Doléan Minoungou a affirmé que ledit matériel roulant permettra à n’en point douter aux hommes d’accomplir au mieux leur mission.

«Conformément aux instructions du ministre, les motos iront là où elles doivent être c'est-à-dire dans les zones où la criminalité est ambiante comme le nord et le sahel du pays. 98% de nos activités sont dynamiques. Avec ces motos, nous allons avoir une mobilité beaucoup plus renforcée et cela est intéressant dans la lutte contre le banditisme», a déclaré le Colonel Minoungou.

En plus de ces 50 motos, le ministre Simon Compaoré a aussi remis 6 motos pour les gendarmes de la ville de Dédougou qui avaient vu leurs motos personnelles vandalisées au cours d’une manifestation de la population en mai 2016 suite au décès d’un gardé à vue dans leurs locaux.

En rappel, le vendredi 17 mars, le ministre d’Etat avait remis 150 motos à la police nationale. Le présent don de 50 motos porte donc à 200, le nombre total de motocycles remis aux forces de sécurité. 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé