Aujourd'hui,
URGENT
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)

SOCIETE

Dans le souci de mieux opérationnaliser les forces de sécurité, le gouvernement a mis à la disposition de la Police nationale des moyens roulants.

Ce sont au total 150 motos que le Ministre d’Etat, Ministre de la Sécurité a, au nom du gouvernement burkinabé remis à la Direction Générale de la Police nationale, ce vendredi 17 mars 2017 au sein du camp de la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS).

Le ministre d’Etat Simon_Compaoré a indiqué que cette dotation dénote de la volonté du gouvernement à mieux sécuriser le pays. « Nous n’allons pas céder une parcelle de notre territoire aux forces du mal ; ces motos permettront aux policiers d’accéder aux zones inaccessibles par les véhicules à 4 roues, pour mieux sécuriser les populations », a-t-il laissé entendre.

Il a également encouragé les policiers à persévérer dans leurs missions quotidiennes de lutte contre le grand banditisme et le terrorisme. A noter qu'en plus de ces 150 motos remises à la Police Nationale, 50 autres seront remises officiellement à la Gendarmerie Nationale le lundi 20 mars 2017.

DCPM-Sécurité






Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé