Aujourd'hui,
URGENT
Somalie: la militante des droits de l'homme Almaas Elman tuée par balle (RFI)
Environnement: un tiers des plantes tropicales africaines risquent de disparaître (RFI)
Israël: la Justice annonce  la mise en examen du Premier ministre Benyamin Netanyahu pour corruption, fraude et abus de confiance
Burkina: la campagne agricole 2019-2020 enregistre une production céréalière de 5,02 millions de tonnes (AIB)
Burkina: l’Union Européenne a procédé à la remise de 4 blindés de type Bastion au bataillon burkinabè de la force conjointe du G5 Sahel
Burkina: au moins 18 terroristes abattus dans l'attaque d'une gendarmerie à Arbinda
Burkina: le conseiller municipal de Gnatan (Yagha) assassiné par des hommes armés non identifiés le 19 novembre 2019 (Infowakat.net). 
Burkina: Le CSC suspend l'émission "Biibémooré" de Optima FM pour 3 mois pour manquements à la loi, à l'éthique et à la déontologie. 
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021

SOCIETE

A l'occasion de sa traditionnelle journée de salubrité, 8ème du genre, le Centre photographique de Ouagadougou (CPO), sous la direction de Warren Boureima Saré, a mobilisé l'ensemble des jeunes du quartier Dassasgho Zone II le dimanche 5 mars dernier pour créer un environnement sain et propre où il fait bon vivre.


Cette journée consiste d’abord, selon l’initiateur Warren Saré, à réunir toutes les couches sociales c’est-à-dire enfants, jeunes, femmes et hommes pour un environnement sain, propre où il fait bon vivre. «Je pense que c’est un devoir pour nous d’accompagner ou de susciter des nécessités de rassemblement, de partage d’expériences entre jeunes et adultes à travers cette journée de salubrité. En même temps, c’est une façon pour nous de lutter contre l’incivisme dans notre environnement par ce que, ce fléau prend de l’ampleur sur toute l’étendue du territoire et nous luttons pour ramener nos jeunes frères à la raison. C’est dans cette optique que nous organisons cette journée de salubrité dans un quartier sain», a expliqué M. Saré.

Selon lui, l’avenir de cette journée est assuré car, dit-il, de plus en plus, les jeunes et surtout les enfants se mobilisent pour assainir le quartier. «Dès lors que ces enfants prennent cette activité en main à leur bas âge, nous osons dire que l’incivisme ne sera pas dans les habitudes de ces enfants à l’avenir puisqu’ils seront aguerris pour une société saine et propre dans un environnement où les uns et les se comprennent, se parlent, sourissent et travaillent ensemble».

Warren Saré lance un cri de cœur aux autorités communales et au ministère en charge de l’Environnement à être beaucoup plus regardant sur de telles initiatives. «C’est à travers ces petites initiatives que nous allons arriver à semer la graine de la paix et de l’amitié dans nos quartiers» a-t-il conclu.  Rendez-vous a été pris pour le mois de décembre de cette année pour une autre édition.

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé