Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

SOCIETE

«Les lots aux heureux gagnants et les bénéfices à la Nation entière», ce slogan de la Loterie nationale burkinabè (Lonab), bien connu des Burkinabè, est plus qu’une réalité. En témoigne les différents dons de l’entreprise citoyenne qu’est la Lonab en direction d’organisations socioprofessionnelles et des différentes couches sociales. Ainsi sur l’initiative du Centre national des œuvres universitaires (Cenou), la nationale des jeux a offert 600 ordinateurs aux étudiants du Burkina Faso ce jeudi 9 mars 2017.

 


En plus de son soutien traditionnel à la construction d’écoles et d’équipement en fournitures scolaires, la subvention du Fonds national pour l’éducation et la recherche (Foner), la Lonab dote le Cenou de 600 ordinateurs de bureau. D’un coût global de 400 millions de francs CFA, ces ordinateurs seront répartis entre les Cenou de Ouagadougou (300), Bobo-Dioulasso (150) et Koudougou (150). Il n’est de secret pour personne que le 21è siècle reste celui des technologies de l’information et de la communication. Les temples du savoir que sont les universités rencontrent des difficultés liées à l’insuffisance d’outils de travail, notamment l’outil informatique. Ce qui crée, selon le directeur général du Cenou, «un sérieux handicap dans la formation complète des étudiants».



Consciente de cet état de fait, la Lonab, en dotant le Cenou de ces ordinateurs, entend ainsi apporter sa modeste contribution à la promotion d’un enseignement supérieur de qualité. Son directeur général, Lucien Carama, espère par ce geste renforcer les capacités techniques et opérationnelles des étudiants. Ce qui, selon Lucien Carama, concourt à l’atteinte des objectifs du Programme national de développement économique et social (PNDES) en matière d’éducation. Aux étudiants bénéficiaires, M. Carama a demandé de faire un bon usage de cet outil de travail. «Je leur souhaite tous mes vœux de réussite et d’encouragements car nous sommes conscients de l’apport inestimable de ce secteur pour le Burkina Faso», a ajouté le directeur général de la Lonab.


Ce don de la Lonab vient ainsi permettre la mise en œuvre du projet : «Cyber centres universitaires dans les cités.» Cette initiative du Cenou, vise selon son directeur général, Mahamado Yaoliré, à créer un environnement favorable à l’apprentissage dans les cités universitaires en faisant la promotion des Espaces numériques de travail  qui, en plus d’être des incubateurs d’entrepreneurs, seront de «véritables viviers de futurs développeurs au service de notre pays le Burkina Faso». «Nous nous engageons et nous nous engagerons avec les équipes qui viendront après nous, à ce que ce matériel puisse être profitable aux étudiants et qu’il puisse contribuer positivement à des meilleurs résultats», a promis Néa Péma, au nom de l’ensemble des délégués des cités universitaires.






Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé