Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays

SOCIETE

Les motos, tricycles, charrettes, véhicules ne doivent plus circuler de 17h à 6h du matin sur la bande de la frontière au Sahel, selon une décision du gouverneur de la région et relayée par la RTB-Radio.


La mesure a été annoncée en marge de la visite de ministres dans la région, pour «réconforter les populations plusieurs fois durement éprouvées par des attaques terroristes à répétition». Elle intervient après une série d’attaques de présumés djihadistes dont la dernière, survenue vendredi, a couté la vie à un enseignant et un habitant du village de Kourfayel.

Le nord du Burkina Faso, près de la frontière malienne, est confronté à une montée  du terrorisme. Des commissariats, des brigades de gendarmerie et des camps militaires sont attaqués. La psychose, déjà prégnante dans la région, s’est accentuée quand des individus armés ont sommé en janvier les enseignants de certaines écoles de la province du Soum d’enseigner l’arabe ou de quitter les lieux.

Après la mort du directeur de l’école de Kourfayel, la majeure partie des enseignants du Soum se sont mis à l’abri, selon des témoignages recueillis par l’AIB.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé