Aujourd'hui,
URGENT
Comores: Azali Assoumani réélu président dès le 1er tour selon la Céni avec 77% des voix ; l'opposition conteste le résultat (RFI)
Burkina: une production record de 52, 662 tonnes d’or en 2018 (Officiel)
Algérie: le chef de l'armée demande à ce que le président Bouteflika soit déclaré inapte (RFI)
Burkina: le Syndicat de la santé humaine et animale en grève de 48 h à compter du 17 avril 2019 (préavis)
Brexit: Theresa May perd le contrôle de la Chambre des communes
Soum: un passager blessé dans un attentat à la mine (AIB)
Football: les 24 équipes qualifiées pour la CAN 2019 sont connues, le tirage prévu le 12 avril à Gizeh
Mali: une centaine de civils tués dans le centre du pays, le gouvernement annonce l'ouverture d'une enquête 
Côte d'Ivoire: Pascal Affi N'Guessan candidat à l'investiture FPI pour 2020
Gabon: Ali Bongo de retour au Gabon après plusieurs mois de convalescence au Maroc

SOCIETE

Le directeur d'une école, Salif Badini, et deux autres personnes ont été tués ce vendredi dans la localité de Kourfayel (7 kms de Djibo). L'acte aurait été commis par des individus armés non identifiés, selon l’AIB.


Un renfort d'une unité spéciale de gendarmerie, basée à Djibo, s'est rendu sur place pour ratisser la zone. Fin janvier, des individus armés ont enjoint  aux enseignants des écoles de Pétega (CEB de Diguel), de Pélem-Pélem et de Lassa (CEB de Baraboulé) dans la province du Soum, de dispenser les cours en arabe en lieu et place du français.

La psychose engendrée par ces menaces avait poussé les autorités, le ministre en charge de l'éducation en tête, à s’y rendre pour rassurer les enseignants sur les dispositions prises pour leur sécurité.

Malgré tout, des enseignants de la Circonscription d’éducation de base de Diguel ont suspendu mercredi les cours pour  revendiquer une meilleure sécurisation de  cette zone frontalière du Mali, confrontée à la montée du terrorisme.

Selon une source jointe mercredi par l’Agence d’information du Burkina, ces enseignants de exigent une meilleure  sécurisation de la zone avant toute reprise des cours.
Une autre source contactée par l’AIB précise que certaines enseignantes ont préféré tout simplement rejoindre Djibo, laissant les classes fermées.

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé