Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: au moins 62 migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation au large de la Mauritanie
Burkina: le budget de l’Etat gestion 2020 se chiffre en recette à 2 233,316 milliards FCFA et en dépenses à 2 518,456 milliards FCFA 
5e RGPH: la ministre en charge de la famille, Laurence Ilboudo plaide pour un recensement exhaustif des personnes en situation de  handicap
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record

SOCIETE

Le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, Sommanogo Koutou, a procédé ce matin 27 février 2017 dans la salle de conférence du MRAH, au lancement de la campagne nationale d'information et de sensibilisation des acteurs sur la prévention et la riposte contre la grippe aviaire.


En présence des responsables des interprofessions volailles locales et modernes, le MRAH a insisté sur le volet prévention en misant sur la communication, toute chose facilitant la riposte le cas échéant.
Cette campagne nationale couvrira l'ensemble des 13 régions du pays et réunira en ateliers régionaux les services techniques, les acteurs de la filière avicole et les responsables administratifs. Cette période hors crise est dite propice pour opérer tous les réglages indispensables pour une bonne coordination des actions dans la prévention et la riposte contre la grippe aviaire, conformément au slogan du MRAH, «La crise est passée mais la menace demeure ».

Le MRAH a rassuré que le Burkina Faso n'est pas touché par la grippe aviaire actuellement mais des pays voisins l'ont déclarée. D'où la vigilance et la surveillance actives de ses services techniques pour parer à toute éventualité.

En rappel l'aviculture compte un effectif de plus de 42 millions de têtes et une production de 400 millions d'œufs de pintades. Rien que dans la ville de Ouagadougou, les quantités moyennes consommées quotidiennement sont de 60.000 poulets avec des pics de 100.000 en période de fête.

DCPM/MRAH

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé