Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»

Un soldat burkinabè de la mission Badenya a été tué et trois autres blessés alors qu’ils effectuaient une mission d'escorte entre Douentza et Tombouctou, au Mali, selon ce communiqué de l’Etat-major de l’armée burkinabè.

Dans le but d’œuvrer au maintien définitif du droit à l’alimentation dans la Constitution du Burkina Faso, l’ONG Hunger free World et le Club des journalistes et communicateurs pour la nutrition et la sécurité ont convié la presse ce vendredi 24 novembre 2017. Objectif : partager avec les journalistes les actions qui seront menées pour l’atteinte de l’objectif principal qu’est le maintien du droit à l’alimentation dans la Constitution. 

Deux individus armés non identifiés ont attaqué le 22 novembre 2017 vers 18 h 30, une équipe d’agents de santé animale de retour d’une campagne de vaccination à la hauteur du village de Goumtouré-Gnêgnê dans le département de Déou.

Le vice-président chargé des enseignements et des innovations pédagogiques de l’Université Ouaga 1 Pr Joseph-Ki-Zerbo, Pr Mahamadou Sawadogo, a livré à l’opinion la version des faits de l’université suite à la grève décrétée les 23 et 24 novembre par l’Association nationale des étudiants burkinabè, section de Ouagadougou. La structure estudiantine avait indiqué lors d’un point de presse que ce débrayage avait pour objectif de dénoncer une sanction arbitraire infligée à l’un de leurs camarades du nom de Yénilo Bahan.

72 heures durant, des réflexions seront menées à Ouagadougou en vue de parvenir à la mutualisation des forces, dans le cadre de la lutte contre le cancer. Cette initiative voulue par l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré par ailleurs, présidente de la Fondation Kimi, a ouvert ses portes ce mercredi 22 novembre 2017 à travers la cérémonie officielle de lancement des travaux. Prennent part à ce cadre de concertations et d’échanges : des experts de la santé mais aussi des responsables de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa).

Ouagadougou et quelques villes burkinabè connaissent depuis ce mercredi 22 novembre 2017 une suspension de poussière réduisant sensiblement la visibilité. Selon l’Agence d’information du Burkina (AIB) citant des spécialistes, cette masse nuageuse  peut provoquer certaines maladies  respiratoires comme l’asthme et les bronchites chroniques. Par conséquent, ils ont invité les usagers à se protéger par des masques.

La section de Ouagadougou de l’Association nationale des étudiants burkinabè (Aneb) observera 48 heures de grève à compter de ce jeudi 23 novembre 2017. Ils déserteront donc les amphithéâtres le jeudi 23 et vendredi 24 novembre prochain. Objectif de ce mouvement d’humeur : « exiger la levée pure et simple » d’une sanction administrative administrée à l’un des leurs. Dans le souci d’apporter plus d’éclaircissement sur cette affaire, le comité exécutif de l’Aneb/Ouaga était face aux médias ce mardi 21 novembre 2017.

Les enseignants des écoles primaires catholiques ont observé un arrêt de travail du 15 au 18 novembre 2017. Ce mouvement d’humeur avait pour but de réclamer une meilleure prise en compte des sept points constituant leur plateforme revendicative. Pour en savoir davantage, nous sommes allés à la rencontre d’Arsène Ouédraogo, secrétaire général de l’Union nationale des enseignants des écoles primaires catholiques du Burkina Faso. Dans cet entretien qu’il a accordé à Fasozine, il nous explique les tenants et les aboutissants de cette grève.

Pour dire non  à l’asservissement de « l’homme par l’homme », à « la pratique esclavagiste» qui se déroule en Libye, une dizaine d'Organisations de la société civile ont marché dans la matinée de ce lundi 20 novembre 2017 sur  la représentation diplomatique de la Libye au Burkina Faso.

Selon l’Agence d’Information du Burkina (AIB), des individus non identifiés ont attaqué ce lundi vers 10 heures  une équipe de patrouille de la police de Banh, province du Loroum, région du Nord. L’attaque s’est produite dans la localité de Nongdoum, (280 km) au Nord de Ouagadougou.

Photo: Radio Oméga

Des coups de feu ont été entendus ce dimanche 19 novembre 2017 vers 21 heures sur l’avenue Kwamé Nkrumah. Selon les informations données par nos confrères de la Radio Oméga, citant des riverains, c’étaient des tirs de sommation de deux policiers pour arrêter un véhicule qui refusait d'obtempérer.

L’Auberge du Houet, quartier koko, secteur 4 de Bobo-Dioulaso, a été le théâtre d’une scène inhabituel dimanche 19 novembre  2017 consistant en la destruction totale de ce lieu de jouissance par des jeunes dudit quartier sous les regards et les acclamations encourageants des anciens.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé