Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

Trois assaillants abattus, un assaillant capturé et plusieurs armements récupérés. Tel est le bilan de l’opération menée ce 22 mai 2018 dans le quartier Ragnongo (Arrondissement 11 de Ouagadougou) par l’Unité spéciale d’intervention de la gendarmerie nationale en vue de déloger des présumés terroristes.

Dans ce communiqué de presse, le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples, (MBDHP), section de France, condamne "l’assassinat d’un jeune burkinabè" le vendredi 18 mai dernier à Pau (Sud-ouest de la France). L’organisation des droits humains « exhorte à une enquête diligente pour établir dans les meilleurs délais les circonstances de ce drame »

Suite à l’opération menée dans la nuit par la gendarmerie à Karpala et qui a abouti à la neutralisation de plusieurs présumés terroristes, le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, a salué l’engagement des forces de défense et de sécurité burkinabè.

L'ONG de défense des droits humains Human Rights Watch (HRW) a rendu public ce lundi 21 mai 2018 ,selon une dépêche de l'Agence d'Information du Burkina (AIB) un rapport de 67 pages, dans lequel, elle accuse des terroristes et l’armée burkinabè, «de meurtres et d’abus» contre des civils, dans le conflit au Sahel. 

Un catéchiste de la paroisse d’Arbinda, province du Soum,  a été enlevé le dimanche 20 mai 2018 par des individus armés non identifiés. Son épouse a été également enlevée suite à sa tentative de s’opposer au rapt de son mari. La communauté catholique d’Arbinda (rattachée au Diocèse de Dori) a  constaté ce rapt de cet agent pastoral avec stupéfaction.

Selon ce communiqué du parquet du procureur militaire, un soldat appartenant au Groupement de sécurité et de protection républicaine (GSPR) a tué sa copine avant de se suicider par la suite. L’incident est intervenu le samedi 19 mai 2018 aux environs de 23h 15 minutes  dans le  périmètre de groupement. Une enquête a été ouverte par le Gendarmerie nationale pour situer les responsabilités. 

Le comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque, via un communiqué diffusé ce vendredi 18 mai, a indiqué que les inscriptions au niveau des agences de voyage se poursuivent jusqu’à la fin du Ramadan. 

La 21e nuit des Galian s’est tenue ce vendredi 18 mai 2018 dans la salle des banquets de Ouaga 2000 sous le patronage du Premier ministre Paul Kaba Thiéba et la présidence d’honneur d’Edouard Ouédraogo, directeur de publication du quotidien l’Observateur Paalga. Au final de la soirée c’est Dabadi Zoumbara, journaliste aux Editions Le Pays qui a décroché le super Galian d’une valeur de 3 millions de F CFA et une villa de 14 millions de FCFA.

Le droit à la santé est reconnu pour tous les Burkinabè et il est de la responsabilité de l’Etat de le promouvoir, nous dit la Constitution. Malgré tout, se soigner convenablement reste une équation pour bon nombre de citoyens burkinabè. Ouagadougou, la capitale dispose du plus grand plateau technique du pays avec des hôpitaux de référence comme les Centres hospitaliers universitaires Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) et Blaise Compaoré (CHU-BC) et pédiatrique Charles De Gaule. Cependant, ces centres de santé publics rencontrent d’énormes difficultés dans l’accomplissement de leur mission publique d’offre de soins. Capacités d’accueils insuffisantes, pannes récurrentes des appareils biomédicaux et ruptures de réactifs sont, entre autres,  les difficultés qu’ils rencontrent. Qu’en est-il exactement ? Nous avons pu constater les conditions périlleuses dans lesquelles les malades sont pris en charge au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo ce mardi 15 mai 2018 et le constat suivant s’impose…

En droite ligne avec son positionnement de partenaire important de la transformation numérique au Burkina, Orange offre aux journalistes, une initiation sur le Mobile Journalism (MoJo). Ladite formation sur cette nouvelle forme de journalisme apparue avec l’évolution du mobile et du numérique s’est déroulée le 16 mai 2018 à Ouagadougou.

Photo: Oméga Fm

Sigapinda Patrice Kaboré, préfet du département d’Oursi (province de l’Oudalan/Région du Sahel) qui a perdu la vie suite à l’attaque perpétrée contre son domicile dans la nuit du lundi 14 au mardi 15 mai dernier, a été inhumé ce mercredi 16 mai 2018 au cimetière de Gounghin à Ouagadougou.

Le jeune du Ramadan débutera ce jeudi 17 mai 2018 au Burkina Faso, selon un communiqué de la Fédération des Associations islamiques du Burkina (FAIB). 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé