Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

Suite à la forte pluie qui s’est abattue dans la matinée de ce jeudi 26 juillet 2018 sur Ouagadougou, plusieurs édifices et rues ont été envahies par l’eau. La paroisse Jean XXIII, le marché de cycle de Samandin (Théâtre populaire), le complexe sportif René Monory et quelques domiciles environnant ont été inondés. Quelques quartiers de la ville ont été également touchés. Voici des images de cette forte pluie…

Les Premières dames du groupe Afrique de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) se retrouveront à Ouagadougou les 1er et 2 août 2018 pour un séminaire de haut niveau sur la promotion de la sensibilisation à la lutte contre le cancer et les programmes du plaidoyer dans les Etats membres. A l’occasion de la conférence de presse animée à cet effet par Sika Bella Kaboré, Première dame du Burkina, le professeur Charlemagne Ouédraogo, gynécologue spécialiste des questions de cancer féminin a révélé qu’il y a environ 2000 cas par an de cancer déclarés par les hôpitaux au Burkina.

Le Burkina Faso fait partie des lauréats de la 22è Convention international star for leadership in quality (ISLQ). Tenue à Paris du 30 juin au 1er juillet 2018, cette prestigieuse cérémonie a consacré le pays des Hommes intègres avec la distinction de l’Agence Sounogo international dirigée par Yacouba Guigma.

Ce mardi 24 juillet 2018, marquait la commémoration du 4e anniversaire du crash du vol Ah 5017de la compagnie Air Algérie. Et pour marquer ce triste événement, la Nation burkinabè a traduit toute sa compassion aux proches des victimes de ce drame au cours d’un cérémonial officiel. Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a déposé symboliquement une gerbe de fleurs sur la stèle d’hommage érigée à cet effet à la cité An II, non loin de l’aéroport international de Ouagadougou.

Dans la nuit du 23 au 24 mai 2018, Stéphane Tiemtoré, assistant de police en service à l’Unité d’intervention polyvalente de la police nationale (UIP-PN), tombait sous les balles d’inconnus à Ouagadougou. Ce 24 juillet 2018, ses collègues annoncent la mise hors d’Etat de nuire de gang suspecté d’être à la base de son assassinat. Parmi les personnes interpellées, des femmes (épouses, mères) soupçonnées, elles, de complicité avec des membres du groupe.   

L’homme d’affaire Inoussa Kanazoé, poursuivi pour «faux et usage de faux en écriture de commerce, d’abus de confiance, de blanchiment de capitaux, fraude fiscale, de tromperie de consommateur et usage frauduleux de numéro IFU», a bénéficié  hier lundi 23 juillet 2018 d’une ordonnance de non-lieu, rapportent nos confrères de l’Observateur Paalga.

La gendarmerie de Matiakoali (95 Km de Fada dans le Gourma) a été attaquée par des individus armés non identifiés dans la nuit du 23 juillet 2018. Les assaillants voulaient libérer quatorze des leurs, interpellés vendredi, précise l’AIB en citant une source sécuritaire.

L’Alliance pour le développement humain durable pour l’intégration sociale (ADHIS) a lancé ses activités le 21 juillet 2018 à Ouagadougou. Ensemble pour une communauté en bonne santé, des citoyens soucieux de l'environnement, du civisme, du respect de l'autorité et d'autrui, du bien-être de la communauté, c’est sous ce slogan que les jeunes de Zogona, un quartier de Ouagadougou se sont mobilisés dans la journée de ce samedi pour s’adonner à des activités citoyennes.

C’est dans le souci d’apporter sa pierre à la construction de la citoyenneté au Burkina Faso, qu’a vu le jour depuis février 2018 le Mouvement tengembilum tamassira (MTT). Quant à sa présentation elle  est intervenue ce jeudi 19 juillet 2018 à Ouagadougou, au cours d’une cérémonie marquant officiellement le lancement de ses activités. Ce rendez-vous a été l’occasion pour le Pr Augustin Loada, délégué général du MTT de décliner les caractéristiques dudit mouvement et de surtout préciser qu’il n’est pas une rampe de lancement d’une candidature aux élections de 2020.

Le chef de Hocoulourou, commune de Baraboulé dans la province du Soum et un paysan ont été tués par des individus armés non identifiés selon ce communiqué du ministère de la sécurité. Le corps du paysan tué par balles a été retrouvé à coté de celui du chef au petit matin de ce mercredi 18 juillet 2018.

Le groupement des forces anti-terroristes mènent depuis le 8 juillet dernier une série d’opération sur la bande transfrontalière nord. Et selon ce communiqué de presse, les militaires ont démantelé plusieurs bases terroristes, interpellé une centaine d’individus suspects et transférés une soixantaine.

Comme à son habitude et depuis l’année 2000, le Réseau national de lutte anti-corruption (Ren-Lac), a procédé au lancement de son rapport 2017 sur l’état de la corruption au Burkina Faso. Au titre des résultats obtenus après une enquête menée sur l’ensemble du territoire nationale, c’est à nouveau la police municipale qui est présentée comme le service le plus corrompu. Toutefois, le Ren-Lac, par la voix de son secrétaire exécutif, Claude Wetta dénote une hausse de la perception de la corruption, comparativement à l’année précédente. Le rapport a été rendu public ce mardi 17 juillet 2018 à Ouagadougou. 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé