Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.
Diplomatie:  Benoit Kambou, ex-président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, nommé ambassadeur du Burkina au Tchad.
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D

L’institut de sécurité maritime interrégional (ISM) organise du 5 au 7 décembre à Abidjan, un séminaire sur le terrorisme maritime dans le Golfe de Guinée. Les objectifs sont déclinés dans le communiqué de presse qui suit.

Le 20 décembre 2017, Le Réseau national de lutte anti-corruption (Ren-Lac) célébrera son 20e anniversaire d’existence. Cette commémoration coïncide cette année avec la tenue de la 12e édition des journées nationales du refus de la corruption (JNRC) qui se tiendra du 1er au 20 décembre prochain à  Ouagadougou et dans cinq autres localités du Burkina Faso. Pour le comité d’organisation qui a rencontré la presse ce mercredi 29 novembre 2017 à son siège de Ouagadougou, les activités seront placées sous le signe des acquis, des défis et des perspectives.

Ce communiqué du ministre de la Sécurité informe le public qu’un exercice de simulation d'une attaque terroriste sera organisé le jeudi 30 novembre 2017 à l'ex Hôtel Rayis sis à Gounghin.

Dans le cadre de la commémoration de ses 20 ans d’existence, l’association Tous pour le combat de la solidarité et de l’intégration (Tocsin) a organisé une série d’activités pour célébrer l’intégration africaine. C’était les 24 et 25 novembre 2017 à Ouagadougou.

Des individus armés non identifiés en moto tricycle, ont assassiné un conseiller municipal (Tamboura Boucari Aissama) du village de Dohouré Rimaiba (Commune de Baraboulé), ce lundi 27 novembre 2017 aux environs de 00h40 mn, selon un communiqué du ministère de la Sécurité.

Des assaillants ont tué un enseignant dans la nuit de dimanche à lundi à Kain, un département du Yatenga frontalier avec le Mali. Deux autres enseignants ont été blessés dont un grièvement.

L’Association des élèves et étudiants musulmans au Burkina (AEEMB) a procédé le samedi 25 novembre dernier à l’inauguration de la maternité du Centre médical Sakina sis au quartier Nagrin dans l’arrondissement 7 de la ville de Ouagadougou. Cette maternité d’un cout de plus de 47 millions de F CFA a pu être réalisée grâce au soutien de l’ambassade de Japon au Burkina Faso.

Un soldat burkinabè de la mission Badenya a été tué et trois autres blessés alors qu’ils effectuaient une mission d'escorte entre Douentza et Tombouctou, au Mali, selon ce communiqué de l’Etat-major de l’armée burkinabè.

Dans le but d’œuvrer au maintien définitif du droit à l’alimentation dans la Constitution du Burkina Faso, l’ONG Hunger free World et le Club des journalistes et communicateurs pour la nutrition et la sécurité ont convié la presse ce vendredi 24 novembre 2017. Objectif : partager avec les journalistes les actions qui seront menées pour l’atteinte de l’objectif principal qu’est le maintien du droit à l’alimentation dans la Constitution. 

Deux individus armés non identifiés ont attaqué le 22 novembre 2017 vers 18 h 30, une équipe d’agents de santé animale de retour d’une campagne de vaccination à la hauteur du village de Goumtouré-Gnêgnê dans le département de Déou.

Le vice-président chargé des enseignements et des innovations pédagogiques de l’Université Ouaga 1 Pr Joseph-Ki-Zerbo, Pr Mahamadou Sawadogo, a livré à l’opinion la version des faits de l’université suite à la grève décrétée les 23 et 24 novembre par l’Association nationale des étudiants burkinabè, section de Ouagadougou. La structure estudiantine avait indiqué lors d’un point de presse que ce débrayage avait pour objectif de dénoncer une sanction arbitraire infligée à l’un de leurs camarades du nom de Yénilo Bahan.

72 heures durant, des réflexions seront menées à Ouagadougou en vue de parvenir à la mutualisation des forces, dans le cadre de la lutte contre le cancer. Cette initiative voulue par l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré par ailleurs, présidente de la Fondation Kimi, a ouvert ses portes ce mercredi 22 novembre 2017 à travers la cérémonie officielle de lancement des travaux. Prennent part à ce cadre de concertations et d’échanges : des experts de la santé mais aussi des responsables de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa).