Aujourd'hui,
URGENT
Mali: une centaine de civils tués dans le centre du pays, le gouvernement annonce l'ouverture d'une enquête 
Côte d'Ivoire: Pascal Affi N'Guessan candidat à l'investiture FPI pour 2020
Gabon: Ali Bongo de retour au Gabon après plusieurs mois de convalescence au Maroc
Burkina: lancement d’une campagne de vaccination pour contrer une épidémie de méningite dans la région de l'Est
Burkina: le gouverneur de l’Est met en garde les individus qui veulent «entraver la liberté d'action des troupes» de l'opération Otapuanu
Brésil: l'ancien président brésilien Michel Temer arrêté dans une enquête anticorruption
Nouvelle-Zélande: le pays interdit la vente de fusils d'assaut et semi-automatiques en réponse à l'attaque de Christchurch qui a fait 50 morts
Mozambique: 15 000 personnes encore menacées après le passage du cyclone Idai
Centrafrique: un accord trouvé entre le pouvoir et les groupes armés
Burkina: des membres du Conseil de sécurité des Nations unies annoncés à Ouagadougou le 24 mars prochain

Deux militaires burkinabè, dont un médecin, ont perdu la vie tandis que que six autres ont été blessés, selon cette annonce de l’armée. 

Ceci est un communiqué de presse du Réseau Accès aux Médicaments Essentiels (Rame) sur la campagne mondiale de plaidoyer engagée en faveur de la mobilisation des ressources domestiques pour la santé et de la reconstitution du Fonds mondial. Cette campagne mondiale qui se tient dans 45 pays se tient dans le cadre de la sixième réunion des donateurs du Fonds Mondial pour la reconstitution des ressources qui va se tenir en octobre 2019 à Lyon en France.

 

Victime d’un attentat survenu le 18 juillet 1984 et non encore élucidé, le commandant Amadou Sawadogo rend l’âme le 7 août 1984. Ses proches ont choisi de perpétuer sa mémoire à travers la Fondation Commandant Amadou Sawadogo pour l’humanité, portée sur les fonts baptismaux le 7 août 2014.

Suite à l’accident de la circulation survenu le 26 janvier et qui a fait plusieurs victimes à Kaouara, en territoire ivoirien, une mission gouvernementale a été dépêchée les 02 et 03 février dernier en Côte d’Ivoire. Objectif, témoigner de vive voix la compassion et la solidarité du gouvernement à nos compatriotes affectés par ce drame et exprimer la reconnaissance de l’Etat et du peuple burkinabè aux autorités ivoiriennes pour leur solidarité, leur assistance et leur disponibilité à l’occasion de ce malheureux événement.

29,5 millions de francs CFA ont été accordés pour l’exécution du «projet de réalisation de forages dans quatre villages de la commune de Silly, province de la Sissili, région du Centre-Ouest », en faveur de l’Association pour le Conservation et la mise en valeur de Gabio (ACMVG). L’ambassadeur du Japon au Burkina Faso a procédé à la signature de contrat de don avec le responsable de ladite association ce vendredi 8 février 2019 à Ouagadougou.

Le Conseil d’Etat a suspendu ce vendredi 8 février 2019, le décret ayant révoqué en novembre 2018, dix gardes de sécurité pénitentiaire, en attendant de se prononcer sur le fond du dossier, a indiqué l’avocat de l’Etat Me Séraphin Somé, selon cette dépêche de l’Agence d’Information du Burkina (AIB).

On en sait un peu plus sur l’attaque d’hier qui a visé la brigade territoriale de gendarmerie de Kongoussi. Selon l’Etat major général des armées, « Sans succès, les assaillants ont tenté de libérer un des leurs qui avait participé à I ‘attaque de la Brigade Territoriale de Gendarmerie de Bourzanga le 6 novembre 2017 ».

Image d'illustration

Des coups de feu ont été entendus aux environs de la Base aérienne dans la nuit de ce mercredi au  jeudi 7 février vers 2 heures. Selon ce communiqué du ministère de la sécurité, il s'agissait d’un automobiliste imprudent qui a tenté de forcer le passage sur un périmètre de sécurité occasionnant des tirs de sommation.

Une femme qui était sur le point d'accoucher et son accompagnant ont été mortellement atteints, dans la nuit de mercredi à jeudi, lors de l'attaque de la gendarmerie de Kongoussi par des terroristes, a appris l'AIB de sources sûres.

Le gouvernement burkinabè a déclaré ce mercredi 6 février 2019 l’épidémie de méningite dans la commune rurale de Botou (Province de la Tapoa/Région de l’Est). Selon la ministre en charge de la Santé, Claudine Lougué, qui a annoncé la nouvelle, les investigations ont permis de constater que le seuil de 10 patients pour 100 000 habitants a été dépassé.

Message de Madame Sika Kabore, Ambassadrice de bonne volonté du CI-AF, à l’occasion de la Journée internationale Tolérance Zéro aux mutilations génitales féminines

Selon ce communiqué de l'Etat major général des armées, une contre-offensive des Forces de défense et de sécurité ce 5 février a permis de neutraliser 21 terroristes. Malheureusement, 5 gendarmes ont été tués au cours des combats. L'intégralité du communiqué

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé