Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: le gouvernement décrète une semaine de deuil national après le décès de Kofi Annan
ONU: l'ancien secrétaire général, Kofi Annan est décédé à l'âge de 80 ans
Soum: un militaire perd la vie dans une opération de déminage (Burkina 24)
Inde: le bilan des inondations s’élève actuellement à plus de 324 morts et des centaines de milliers de déplacés
Tuy: deux civils tués dans une embuscade, 5 blessés dont un policier
Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
Football: le Burkina Faso maintient son rang de 8e africain et se classe 52e au niveau mondial selon la Fifa
Musique: la « reine de la soul », Aretha Franklin s'est éteinte ce 16 août à l'âge de 76 ans
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix
Italie: l'effondrement d'un viaduc à Gênes fait au moins 35 morts, selon un dernier bilan

Quatre gendarmes et un civil ont été tués ce samedi 11 août 2018 après-midi, au passage de leur pick-up sur une mine artisanale, à une centaine de kilomètres de Fada N'Gourma selon une information de l’Agence d’information du Burkina. Selon un communiqué du ministère de la Défense nationale, un cinquième gendarme a été tué suites à des "tirs d'armes automatiques" qu'a essuyé l'escorte après l'explosion de la mine. Ce qui porte à 6 (5 gendarmes et 1 civil) victimes, le bilan de cette attaque.

Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience ce vendredi en milieu de matinée, l’Association des maitres coraniques du Burkina Faso. Accompagnés de la ministre en charge de la Famille, ils ont échangé sur la stratégie nationale de retrait des enfants et des femmes en situation de rue. 

En prélude à la mise en œuvre du projet de  retrait des enfants et des femmes en situation  rue, la ministre  de la Femme, de la Solidarité sociale nationale et de la famille, Laurence Ilboudo/Marchal  a tenu le jeudi 9 aout 2018 à Ouagadougou, une réunion  de concertation avec les différentes équipes de l’opération. A cet effet la ministre  a remis le  matériel qui servira aux équipes lors de phase opérationnelle.

Durant la période du 1er mai au 7 aout 2018, les inondations et les vents violents qu’a connus le Burkina a fait officiellement 4922 sinistrés répartis dans 7 régions (Boucle du Mouhoun, Centre, Centre-Nord, Centre-Ouest, Hauts-Bassins, Nord et Sahel). C’est ce qu’a annoncé le ministère en charge de la Solidarité nationale dans un communiqué rendu public ce mercredi 8 aout.

Mathias Tankoano a été officiellement installé ce jeudi 9 août 2018 comme le nouveau président du Conseil supérieur de la Communication (CSC). Il a désormais la lourde tâche avec le concours des 8 autres conseillers de réguler les médias burkinabè et le secteur de la publicité. La cérémonie de passation des charges avec le président sortant, Désiré Comboïgo a été présidée par le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba.  

Photo: DCPM / MATD

Les premiers pèlerins burkinabè ont décollé le 8 août 2018 de Ouagadougou, pour l’accomplissement du cinquième pilier de l’Islam. 

Photo: AIB

Près de 400 personnes dont des moines du monastère de Honda dans la commune de Sabcé, sont affectées par des inondations, causées par de fortes précipitations tombées dans la nuit du 6 au 7 août 2018 et ayant occasionné de nombreux dégâts matériels.

Dans un communiqué rendu public ce mardi 7 août 2018, la ministre en charge de la famille et de la solidarité nationale,  Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal, a annoncé que le petit commerce mené par les enfants de moins de 16 ans était interdit par les dispositions règlementaires en vigueur. 

Dans cette déclaration, quatre organisations patronales des médias et le regroupement des publicitaires, apportent des précisions sur la désignation des nouveaux conseillers siégeant  au Conseil supérieur de la Communication (CSC). Contrairement à la déclaration de l’AJB et du Synatic, ces organisations ont affirmé que les trois représentants des médias n’ont pas été désignés par le président du Faso. 

Un violent accident s'est produit sur la RN1 (route Ouaga-Bobo) le 3 août 2018 à 21h45 dans le village de Boro, à 41kms de Boromo, selon la Brigade nationale de sapeurs-pompiers du Burkina Faso.

Les portes du séminaire régional de haut niveau sur la promotion de la sensibilisation à la lutte contre le cancer et les programmes de plaidoyer dans les Etats membres du groupe Afrique de l’Organisation de la coopération islamique, se sont refermées ce jeudi 2 août 2018. Les travaux de ce rendez-vous de 48 heures ont été ponctués par la « déclaration de Ouagadougou », paraphée par les premières dames des pays membres du groupe Afrique de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) ayant participé à cette rencontre. Celles-ci, ont réaffirmé leur détermination à jouer pleinement leur rôle dans ce combat.

Les Premières dames du groupe Afrique de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) sont à Ouagadougou pour un séminaire de haut niveau sur la promotion de la sensibilisation à la lutte contre le cancer et les programmes du plaidoyer dans les Etats membres. Patronné par Sika Kaboré, Première dame du Burkina, ce séminaire est placé sous le thème : «Un engagement solidaire pour lutter contre le cancer».