Aujourd'hui,
URGENT
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier
Etats généraux de la: 983 jeunes réfléchissent sur les freins à l’épanouissement de la jeunesse  
arrondissement 3:  Les militants de l’UPC s’indignent face à la « forfaiture » engagée pour la destitution de l’actuel maire

Des individus non encore identifiés ont attaqué, vendredi aux environs de 12h, le village de Taouremba, à 70 km de Djibo, selon ce communiqué.

Des populations affectées par les travaux du barrage de Samendeni ne sont pas contentes de leur ancien cadre de concertation. Elles l’ont fait savoir au travers d’une conférence de presse, co-animée avec la Maison des associations et mouvement pour le développement des Hauts-Bassins (MANDE). C’était dans la journée du mercredi 16 novembre.

Les membres de l’Union nationale des Enseignants des écoles catholiques du Burkina (UNEEPC/BF) observent depuis ce mercredi 15 novembre 2017, un arrêt de travail de 72 heures. Par ce mouvement d’humeur, ils exigent d’une part de l’Etat, le respect de la convention de mai 2009 et d’autre part de leur employeur la prise en compte des points de revendication tels la correction des indemnités de résidence de 2006 à  2016, la régularisation des salaires avec rappel conformément à la grille salariale en vigueur depuis janvier 2016, le reclassement des enseignants catholiques, etc. Voici ci-dessous la lettre de leur protestation transmise le 13 novembre dernier au secrétaire national de l’enseignement catholique du Burkina Faso.

Après le rendez-vous manqué de 2015, les Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO) sont effectives cette année. Ce jeudi 16 novembre 2017 s’est ouvert à Ouagadougou la 10ème édition sous le thème «Médias sociaux et formation des opinions en Afrique». Cette édition est placée sous le haut patronage du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, représenté à la cérémonie d’ouverture par son Haut représentant, Moumina Chérif Sy.

Créée depuis 2011, la plateforme des Droits économiques, sociaux et culturels est née de la volonté des Organisations de la société civile membres, pour apporter une plus-value dans la promotion et la protection des droits économiques, sociaux et culturels (DESC). Ladite plateforme a été présentée à la presse ce mardi 14 novembre 2017 à Ouagadougou.

Le Réseau d’Initiatives de Journalistes (RIJ) en partenariat avec la Deutsche Welle Akademie a tenu du vendredi 10 au samedi 11 novembre 2017 à Fada N’Gourma, un forum des hommes de médias et des acteurs locaux pour une paix durable dans la région de l’Est du Burkina. Placé sous le thème,  «Quelle contribution des médias pour la promotion de la paix entre les acteurs locaux?», ledit forum a connu la participation des représentants de la chefferie coutumière, des forces de sécurité, de la société civile, des Koglweogos et des journalistes des médias locaux.

 Ce lundi 13 novembre 2017, le cinéaste Tahirou Tasséré Ouédraogo a écopé d’une peine de prison de 10 mois avec sursis pour avoir agressé son assistante réalisatrice, Azata Soro.

Ilboudo Jean-Baptiste alias Naba, un des agresseurs de l’artiste musicienne Adja Divinea été condamné vendredi à trois de prison ferme. Le Procureur du Faso avait requis 4 ans de prison ferme.

Le DG entrant, Désiré Théophane Sawadogo

Après douze années à la tête du Groupe de presse Fasozine, tour à tour comme directeur de publication, président du conseil éditorial, puis directeur général, Serge Mathias Tomondji passe le témoin à Désiré Théophane Sawadogo, jusque-là directeur de la rédaction. La passation de service a eu lieu le jeudi 9 novembre 2017 dans les locaux du journal à Ouagadougou.

Photo: Watt FM

Les forces de défense et de sécurité burkinabè ont réussi à neutraliser plusieurs assaillants et retirés plusieurs armes de guerre, de sources concordantes.

La 7e édition  du Festival international de la Liberté d’expression et de Presse (Filep) a ouvert ses portes ce mercredi 8 novembre 2017 à Ouagadougou et ce jusqu’au samedi 11 novembre  prochain. « Défis sécuritaires en Afrique : rôle et responsabilité des médias» est le thème de l’édition 2017 qui réunira environ 250 participants venus du Burkina, d’Afrique et d’ailleurs.

Au nombre de huit, des assaillants ont ouvert le feu dans la nuit de lundi à mardi vers 23h, sur le poste de gendarmerie de Bourzanga, localité située à 40 km de Kongoussi et 152 km de Ouagadougou, dans la Bam. Ils ont emporté deux motos et incendié des documents.