Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Dans cette déclaration, la Délégation de l'Union européenne et les chefs de missions diplomatiques des Etats membres de l'UE au Burkina Faso condamnent l'attaque le 26 septembre 2022 d'un convoi dans la province du Soum. Cette attaque, il faut le rappeler, a fait 11 morts, une trentaine de blessés et une cinquantaine de portés disparus, selon un premier bilan officiel. 

«La Délégation de l'Union européenne et les Chefs de Missions diplomatiques des Etats membres de l'UE au Burkina Faso publient la déclaration suivante :

Le lundi 26 septembre 2022, un convoi de ravitaillement à destination de la ville de Djibo a été la cible d’une attaque lâche et barbare près de la localité de Gaskindé (province du Soum, région du Sahel). Le bilan provisoire fait par les autorités est de 11 corps de militaires retrouvés, 28 blessés dont 20 militaires, 1 VDP et 7 civils et une cinquantaine de civils portés disparus. Cette attaque s’ajoute malheureusement aux nombreuses attaques similaires.

La Délégation de l'Union européenne et les Chefs de Missions des États Membres de l'UE représentés au Burkina Faso déplorent et condamnent avec force ces attaques contre les Forces de défense et de sécurité et les populations civiles. Ils expriment leurs plus sincères condoléances et leur entière solidarité aux familles des victimes, au Gouvernement de la transition et à l'ensemble de la population burkinabè.

L'UE et ses États Membres renouvellent aux autorités burkinabè leur soutien indéfectible dans la lutte contre le terrorisme et leur engagement pour la stabilisation du pays au profit du peuple burkinabè.»