Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a procédé ce jeudi matin à l’installation du nouveau président du Conseil économique et social (CES) Bonaventure D. Ouédraogo ainsi que des membres de cette institution.

Cette cérémonie d’installation fait suite au décret pris le 29 septembre dernier par le président du Faso portant nomination de M. Ouédraogo D. Bonaventure à la tête du Conseil économique et social ainsi que la nomination des 90 membres de cette institution chargée de donner son avis sur les questions à caractère économique, social ou culturel portées à son attention par le président du Faso ou le gouvernement.

Pour le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, «cette nouvelle mandature est un éventail de compétences qui renforcera la démocratie participative et contribuera efficacement par ses conseils et avis à l’exécutif, au développement économique et social de notre pays».

Pour ce faire, le chef de l'Etat a exhorté le nouveau président du CES à s’engager pleinement et à ne ménager aucun effort dans l’exercice de ses fonctions et pour l’atteinte des objectifs dévolus à l’Institution.

A cet effet, le nouveau président du CES et l’ensemble des 90 conseillers entendent prendre « individuellement et collectivement » leur responsabilité.

«Nous prenons solennellement l’engagement de faire de notre Institution un cadre propice de concertation permanente, d’échanges avertis et féconds et de marquer notre mandat du sceau de la créativité, de l’innovation et d’œuvrer avec sagesse et rigueur à l’atteinte de nos objectifs », a soutenu le président du CES, Bonaventure D. Ouédraogo.

Le nouveau président a salué la « constante disponibilité » du président du Faso et traduit sa gratitude au chef de l’Etat « pour la grande confiance que vous nous avez manifesté en nous appelant à de si grandes fonctions ».

Au cours de cette cérémonie d’installation, qui marque également l’ouverture de la 2e session extraordinaire du CES, le chef de l’Etat a rendu « hommage à la doyenne des institutions consultatives de la République et aux femmes et aux hommes qui l’ont animé, pour sa contribution significative à la réflexion dans la conduite des affaires de l’Etat et de la société ». Il  a salué le travail abattu par le président sortant Moïse Napon et ses collaborateurs.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir