Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Le procès du putsch manqué de 2015 de nouveau renvoyé au 29 juillet, dans l'attente d'une décision du Conseil constitutionnel. 
Football: Kamou Malo, précédemment coach de l'USFA, est le nouveau sélectionneur des Etalons (communiqué FBF).  
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France

POLITIQUE

Le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo a reçu en audience, le nouvel Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso, Andrew Young ce mardi 7 février 2017 au siège de son institution.

En début de mission au Burkina Faso, le diplomate américain veut « toucher du doigt » les réalités du Burkina Faso et définir les objectifs de son séjour en tant qu’ambassadeur. Au sortir de son audience avec le président de l’Assemblée nationale, Andrew Young a confié à la presse qu’il est venu en tant qu’étudiant pour prendre connaissance des différents dossiers du Burkina Faso auprès de Salifou Diallo.

Avec le président de l’Assemblée, ils ont échangé sur les questions de gouvernance, de la sécurité et du développement équitable. «Tous ces dossiers sont des dossiers pour lesquels les Etats-Unis veulent aller de l’avant en partenariat avec les Burkinabè pour faire de ce pays un monde meilleur. Du côté sécuritaire, nous sommes en train de discuter pour voir comment nous pouvons aller de l’avant avec les nouvelles structures qui sont en train d’être créées dans la région. Nous soutenons par exemple la collaboration qui existe entre le Mali, le Burkina et le Niger pour confronter les défis sécuritaires partagés. Aussi, dernièrement, il y a eu la réunion du G5 Sahel à Bamako et c’est une structure que nous voulons étudier pour voir comment nous pouvons aller en avant avec les partenaires » a expliqué le diplomate américain.

Andrew Young a souligné qu’ « entre les Etats-Unis et le Burkina, il y a une collaboration longue et durable qui existe à travers plusieurs institutions ». Et pour l’ambassadeur, cela reflète les valeurs partagées entre les deux peuples. « Le nouveau gouvernement des Etats-Unis est en train de s’installer et nous allons discuter avec nos partenaires au Burkina pour développer les nouvelles étapes de cette collaboration », a conclu Andrew Young.

Ylkohanno Somé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé