Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

POLITIQUE

Le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo a reçu en audience, le nouvel Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso, Andrew Young ce mardi 7 février 2017 au siège de son institution.

En début de mission au Burkina Faso, le diplomate américain veut « toucher du doigt » les réalités du Burkina Faso et définir les objectifs de son séjour en tant qu’ambassadeur. Au sortir de son audience avec le président de l’Assemblée nationale, Andrew Young a confié à la presse qu’il est venu en tant qu’étudiant pour prendre connaissance des différents dossiers du Burkina Faso auprès de Salifou Diallo.

Avec le président de l’Assemblée, ils ont échangé sur les questions de gouvernance, de la sécurité et du développement équitable. «Tous ces dossiers sont des dossiers pour lesquels les Etats-Unis veulent aller de l’avant en partenariat avec les Burkinabè pour faire de ce pays un monde meilleur. Du côté sécuritaire, nous sommes en train de discuter pour voir comment nous pouvons aller de l’avant avec les nouvelles structures qui sont en train d’être créées dans la région. Nous soutenons par exemple la collaboration qui existe entre le Mali, le Burkina et le Niger pour confronter les défis sécuritaires partagés. Aussi, dernièrement, il y a eu la réunion du G5 Sahel à Bamako et c’est une structure que nous voulons étudier pour voir comment nous pouvons aller en avant avec les partenaires » a expliqué le diplomate américain.

Andrew Young a souligné qu’ « entre les Etats-Unis et le Burkina, il y a une collaboration longue et durable qui existe à travers plusieurs institutions ». Et pour l’ambassadeur, cela reflète les valeurs partagées entre les deux peuples. « Le nouveau gouvernement des Etats-Unis est en train de s’installer et nous allons discuter avec nos partenaires au Burkina pour développer les nouvelles étapes de cette collaboration », a conclu Andrew Young.

Ylkohanno Somé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé