Aujourd'hui,
URGENT
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019

POLITIQUE

La première session ordinaire du Conseil d’administration du secteur ministériel (Casem) de l’année 2017 du ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale (MFPTPS) a débuté ce mardi 7 février 2017 à Ouagadougou. C’est le 1er responsable du ministère, Clément P. Sawadogo, qui a donné le top de départ des travaux.

Placée sous le thème « La mise en œuvre du PNDES : quelles contribution du MFPTPS au renforcement de la gouvernance et du capital humain ? », cette session permettra au ministère d’enregistrer les contributions des uns et des autres afin de doter le département d’une feuille de route pertinente pour 2017, susceptible d’éclairer son action et d’en mesurer la performance. Et pour le ministre Sawadogo, ce thème invite son département à s’interroger sur l’ampleur et la profondeur des missions de son département et sur les risques et contraintes susceptibles d’en entraver l’efficacité et l’efficience.

« Nous devons donc nous armer de courage pour assurer une mise en œuvre efficace et efficience de l’ensemble de nos actions prioritaires » a dit le ministre. Le ministre Sawadogo a précisé que ce Casem sera consacré à l’examen et à l’adoption du programme d’activités du ministère pour l’année 2017. En outre, il s’est réjoui de l’inscription des deux points à l’ordre du jour du Casem et a souligné leur importance au regard des multiples défis qui attendent son département au cours de cette année.
Par conséquent, M. Sawadogo a demandé aux participants de mettre un accent particulier sur les objectifs prioritaires. En matière de réforme des institutions et de modernisation de l’administration, ils devront travailler entre autres à promouvoir l’excellence, l’équité, la justice et l’intégrité des agents ; à dématérialiser les procédures administratives et développer les services en ligne ; renforcer l’infrastructure technologique au niveau du ministère ; promouvoir la concertation permanente avec les partenaires sociaux.

Pour ce qui est de la question du développement du capital humain, « nous travaillerons à promouvoir le travail décent, opérationnaliser le système d’assurance maladie universelle, renforcer les capacités institutionnelles du MFPTPS en matière de protection sociale », a martelé le ministre. Il a de ce fait, exhorté les participants à une collaboration active et soutenue pour qu’au sortir de ce conclave, ils puissent s’engager à relever les défis de l’année 2017 et il a réaffirmé son engagement à « tout mettre en œuvre » pour une amélioration progressive des acquis du ministère.

Ylkohanno Somé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé