Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

POLITIQUE

La première session ordinaire du Conseil d’administration du secteur ministériel (Casem) de l’année 2017 du ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale (MFPTPS) a débuté ce mardi 7 février 2017 à Ouagadougou. C’est le 1er responsable du ministère, Clément P. Sawadogo, qui a donné le top de départ des travaux.

Placée sous le thème « La mise en œuvre du PNDES : quelles contribution du MFPTPS au renforcement de la gouvernance et du capital humain ? », cette session permettra au ministère d’enregistrer les contributions des uns et des autres afin de doter le département d’une feuille de route pertinente pour 2017, susceptible d’éclairer son action et d’en mesurer la performance. Et pour le ministre Sawadogo, ce thème invite son département à s’interroger sur l’ampleur et la profondeur des missions de son département et sur les risques et contraintes susceptibles d’en entraver l’efficacité et l’efficience.

« Nous devons donc nous armer de courage pour assurer une mise en œuvre efficace et efficience de l’ensemble de nos actions prioritaires » a dit le ministre. Le ministre Sawadogo a précisé que ce Casem sera consacré à l’examen et à l’adoption du programme d’activités du ministère pour l’année 2017. En outre, il s’est réjoui de l’inscription des deux points à l’ordre du jour du Casem et a souligné leur importance au regard des multiples défis qui attendent son département au cours de cette année.
Par conséquent, M. Sawadogo a demandé aux participants de mettre un accent particulier sur les objectifs prioritaires. En matière de réforme des institutions et de modernisation de l’administration, ils devront travailler entre autres à promouvoir l’excellence, l’équité, la justice et l’intégrité des agents ; à dématérialiser les procédures administratives et développer les services en ligne ; renforcer l’infrastructure technologique au niveau du ministère ; promouvoir la concertation permanente avec les partenaires sociaux.

Pour ce qui est de la question du développement du capital humain, « nous travaillerons à promouvoir le travail décent, opérationnaliser le système d’assurance maladie universelle, renforcer les capacités institutionnelles du MFPTPS en matière de protection sociale », a martelé le ministre. Il a de ce fait, exhorté les participants à une collaboration active et soutenue pour qu’au sortir de ce conclave, ils puissent s’engager à relever les défis de l’année 2017 et il a réaffirmé son engagement à « tout mettre en œuvre » pour une amélioration progressive des acquis du ministère.

Ylkohanno Somé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé