Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

POLITIQUE

Le traditionnel point de presse du gouvernement, s’est tenu ce jeudi 2 février 2017 à Ouagadougou. Face aux hommes des médias : les ministres en charge de la Communication Rémis Fulgance Dandjinou, de la Justice Réné Bagoro et celui des Transports, Souleymane Soulama.

D’entrée, le ministre Dandjinou a au nom du gouvernement, félicité la belle chevauchée des Etalons à la CAN 2017. « Il nous reste à les soutenir pour ce match de la 3ème place et à leur réserver un accueil pour leur retour au Faso », a martelé le ministre. Pour ce qui est de la situation qui prévaut dans le Soum avec des menaces d’insécurité sur les populations, notamment dans les écoles, le gouvernement a rassuré que « tous les moyens sont mis en œuvre pour assurer la sécurité de la population ». Il assure également qu’il mettra un point d’honneur afin de permettre à chaque citoyen de vivre sa religion et ses croyances dans le respect des lois du pays.

Afin de rapprocher la justice du justiciable, un Tribunal de grande instance a été ouvert à Koupéla et une cours d’appel à Fada N’Gourma. En plus de cet effort du gouvernement, le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des sceaux, René Bagoro a également indiqué la création de pôles judiciaires spécialisés dans la lutte contre le terrorisme  et celle contre les crimes économiques. 

Le pôle contre le terrorisme sera logé au Tribunal de Grande instance de Ouagadougou et le pôle contre les crimes économiques sera quant à lui logé au TGI de Bobo-Dioulasso. Selon le ministre Bagoro, le TGI de Ouagadougou deviendra désormais le TGI Ouaga I et il y aura bientôt le TGI Ouaga II dont l’appel d’offre sera bientôt lancé.

Du point de vue de la moralisation du milieu judiciaire, le ministre de la justice a indiqué qu’un code de déontologie de magistrats qui sera bientôt adopté en vue de prendre des mesures pour sanctionner les magistrats indélicats. René Bagoro a aussi révélé qu’il y a déjà des dossiers en cours d’instruction et qu’il y aura d’ici là, des conseils de discipline.

Sur la limitation de vitesse et la circulation des véhicules poids lourds en ville, le ministre Soulama a indiqué que « le Centre de contrôle de véhicules automobiles est actuellement équipé d’un banc d’essai pour procéder aux contrôles des limiteurs de vitesse ». Le ministre a d’ailleurs précisé que des concertations sur les mesures complémentaires nécessaires à l’application stricte de la réglementation en la matière sont en cours entre lui, son collègue en charge de la Sécurité intérieure, le maire de Ouagadougou, les organisations de transporteurs et les chargeurs. Le ministre des transports a également révélé que 150 bus seront bientôt acquis au compte de la mobilité urbaine à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

Abel Azonhandé
   


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir