Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

Le traditionnel point de presse du gouvernement, s’est tenu ce jeudi 2 février 2017 à Ouagadougou. Face aux hommes des médias : les ministres en charge de la Communication Rémis Fulgance Dandjinou, de la Justice Réné Bagoro et celui des Transports, Souleymane Soulama.

D’entrée, le ministre Dandjinou a au nom du gouvernement, félicité la belle chevauchée des Etalons à la CAN 2017. « Il nous reste à les soutenir pour ce match de la 3ème place et à leur réserver un accueil pour leur retour au Faso », a martelé le ministre. Pour ce qui est de la situation qui prévaut dans le Soum avec des menaces d’insécurité sur les populations, notamment dans les écoles, le gouvernement a rassuré que « tous les moyens sont mis en œuvre pour assurer la sécurité de la population ». Il assure également qu’il mettra un point d’honneur afin de permettre à chaque citoyen de vivre sa religion et ses croyances dans le respect des lois du pays.

Afin de rapprocher la justice du justiciable, un Tribunal de grande instance a été ouvert à Koupéla et une cours d’appel à Fada N’Gourma. En plus de cet effort du gouvernement, le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des sceaux, René Bagoro a également indiqué la création de pôles judiciaires spécialisés dans la lutte contre le terrorisme  et celle contre les crimes économiques. 

Le pôle contre le terrorisme sera logé au Tribunal de Grande instance de Ouagadougou et le pôle contre les crimes économiques sera quant à lui logé au TGI de Bobo-Dioulasso. Selon le ministre Bagoro, le TGI de Ouagadougou deviendra désormais le TGI Ouaga I et il y aura bientôt le TGI Ouaga II dont l’appel d’offre sera bientôt lancé.

Du point de vue de la moralisation du milieu judiciaire, le ministre de la justice a indiqué qu’un code de déontologie de magistrats qui sera bientôt adopté en vue de prendre des mesures pour sanctionner les magistrats indélicats. René Bagoro a aussi révélé qu’il y a déjà des dossiers en cours d’instruction et qu’il y aura d’ici là, des conseils de discipline.

Sur la limitation de vitesse et la circulation des véhicules poids lourds en ville, le ministre Soulama a indiqué que « le Centre de contrôle de véhicules automobiles est actuellement équipé d’un banc d’essai pour procéder aux contrôles des limiteurs de vitesse ». Le ministre a d’ailleurs précisé que des concertations sur les mesures complémentaires nécessaires à l’application stricte de la réglementation en la matière sont en cours entre lui, son collègue en charge de la Sécurité intérieure, le maire de Ouagadougou, les organisations de transporteurs et les chargeurs. Le ministre des transports a également révélé que 150 bus seront bientôt acquis au compte de la mobilité urbaine à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

Abel Azonhandé
   


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir