Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie

POLITIQUE

Depuis le 15 décembre 2016, la Haute cour de justice était paralysée suite à l’inculpation de Salifou Savadogo, juge parlementaire siégeant au sein de l’institution. Ce mercredi 1er février 2017, son remplaçant, Kibsa Charles Niodogo a prêté serment devant les sages de la Cour de cassation à Ouagadougou.


Pour Armand Ouédraogo, Procureur général près la Haute cour de justice, cette prestation de serment de M. Niodogo fera avancer les dossiers pendants devant la juridiction. « Les interrogatoires sur les dossiers concernant les membres du gouvernement sont terminés. Il ne reste plus que les procédures internes de clôture des dossiers. Donc après le Tribunal militaire, la Haute cour de justice pourra statuer sur ces dossiers », a indiqué M. Ouédraogo. La Haute cour de justice n’attend donc que la signature de l’ordonnance de clôture afin de donner un délai pour l’aboutissement des différents dossiers pendants.

Le nouveau juge parlementaire entend faire de son mieux pour être à la hauteur de la tâche qui lui est désormais confiée. Titulaire du Brevet et du diplôme de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), Charles Niodogo est ancien adjoint au maire de la commune de Ouagadougou, ancien secrétaire général du Conseil régional du centre et enseignant vacataire chargé de cours aux élèves magistrats et aux greffiers en chef sur la relation administrative.

En rappel, la Haute cour de justice est compétente pour connaitre les actes commis par le président du Faso dans l’exercice de ses fonctions et constitutifs de haute trahison, d’attentat à la Constitution et de détournement de deniers publics. Elle est également compétente pour juger les membres du gouvernement à raison des faits qualifiés de crimes ou de délits commis dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de leur fonction.

Abel Azonhandé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé