Aujourd'hui,
URGENT
Mali: une centaine de civils tués dans le centre du pays, le gouvernement annonce l'ouverture d'une enquête 
Côte d'Ivoire: Pascal Affi N'Guessan candidat à l'investiture FPI pour 2020
Gabon: Ali Bongo de retour au Gabon après plusieurs mois de convalescence au Maroc
Burkina: lancement d’une campagne de vaccination pour contrer une épidémie de méningite dans la région de l'Est
Burkina: le gouverneur de l’Est met en garde les individus qui veulent «entraver la liberté d'action des troupes» de l'opération Otapuanu
Brésil: l'ancien président brésilien Michel Temer arrêté dans une enquête anticorruption
Nouvelle-Zélande: le pays interdit la vente de fusils d'assaut et semi-automatiques en réponse à l'attaque de Christchurch qui a fait 50 morts
Mozambique: 15 000 personnes encore menacées après le passage du cyclone Idai
Centrafrique: un accord trouvé entre le pouvoir et les groupes armés
Burkina: des membres du Conseil de sécurité des Nations unies annoncés à Ouagadougou le 24 mars prochain

POLITIQUE

Face à des journalistes de la presse nationale et internationale, le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré s'est exprimé ce mardi 31 janvier 2017, au siège de l'Union africaine sur le retour du Royaume du Maroc au sein de l'Union.


« C'est avec beaucoup d'enthousiasme que, conformément à nos textes, nous avons répondu positivement à cette demande d'adhésion du Maroc », a réagi le président du Faso au sujet de cette décision importante prise par l'Union africaine hier 30 janvier 2017. Pour lui, il est important que les Africains s'unissent et maintiennent le dialogue pour trouver par eux même, les solutions aux problèmes qui les divisent.

La réintégration du Maroc a été une décision mûrement réfléchie par la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement qui ont pris les dispositions nécessaires pour éviter un éventuel bras de fer entre le Maroc et la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD). Sur la question, le Président Roch Marc Christian Kaboré se veut rassurant: « Je pense que l'esprit qui a conduit à toute cette démarche de la réintégration du Maroc est un esprit qui vise justement à ce que les Africains assument leurs responsabilités, et non pas qu'on se bat au sein de l'Union africaine ».

Le problème est sur la table et chaque pays membre de l'Union apportera sa contribution pour qu'une solution définitive soit trouvée à « cette situation qui n'a que trop duré », a indiqué le chef de l'Etat.
S'exprimant sur la question du terrorisme auquel les pays du sahel font face, le Président du Faso, après avoir fait le point des initiatives mises en route au niveau régional, a indiqué que la menace dépasse les frontières du continent et « il est important que le monde se solidarise pour trouver une solution », a conclu le Président Roch Marc Christian Kaboré.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé