Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

©présidence du Faso

POLITIQUE

La session extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA a clos ses travaux ce mardi 3 décembre dans l'après-midi. La Conférence a décidé d’une contribution de 100 millions de dollars US ( plus de 55 milliards de FCFA) au profit du Burkina Faso, du Mali et du Niger, dans la lutte contre le terrorisme.

« Afin de contribuer de façon urgente au financement de la lutte contre le terrorisme dans l’espace communautaire, la conférence a décidé d’une contribution immédiate de 100 millions de dollars US aux trois membres de la ligne de front du G5 Sahel », a indiqué le président de la commission de l’UEMOA, Abdallah Boureima, dans la lecture du communiqué final.

Selon lui, cette contribution s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris par l’UEMOA pour participer à hauteur de 500 millions de dollars US au financement du plan d’action de la CEDEAO pour lutter contre le terrorisme dans l’espace CEDEAO, sur la période 2020-2024.

« Pour la mobilisation de ressources financières conséquentes, sur le moyen terme, destinées à poursuivre la mise en œuvre du plan d’action, la conférence a adopté aussi un acte additionnel instituant un fonds régional de sécurité », a ajouté Abdallah Boureima.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir