Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

©présidence du Faso

POLITIQUE

La session extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA a clos ses travaux ce mardi 3 décembre dans l'après-midi. La Conférence a décidé d’une contribution de 100 millions de dollars US ( plus de 55 milliards de FCFA) au profit du Burkina Faso, du Mali et du Niger, dans la lutte contre le terrorisme.

« Afin de contribuer de façon urgente au financement de la lutte contre le terrorisme dans l’espace communautaire, la conférence a décidé d’une contribution immédiate de 100 millions de dollars US aux trois membres de la ligne de front du G5 Sahel », a indiqué le président de la commission de l’UEMOA, Abdallah Boureima, dans la lecture du communiqué final.

Selon lui, cette contribution s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris par l’UEMOA pour participer à hauteur de 500 millions de dollars US au financement du plan d’action de la CEDEAO pour lutter contre le terrorisme dans l’espace CEDEAO, sur la période 2020-2024.

« Pour la mobilisation de ressources financières conséquentes, sur le moyen terme, destinées à poursuivre la mise en œuvre du plan d’action, la conférence a adopté aussi un acte additionnel instituant un fonds régional de sécurité », a ajouté Abdallah Boureima.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé