Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

©Premier ministère

POLITIQUE

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré, sur son initiative, a reçu une délégation de l’unité d’action syndicale (UAS). Cette rencontre a eu lieu dans l’après-midi de ce lundi 2 décembre 2019, avec pour objectif, d’envisager la reprise des négociations entre le gouvernement et les partenaires sociaux, avant la fin de l’année.

Il y a quelques mois, Gouvernement et syndicats étaient réunis autour d’une table pour discuter du cahier de doléances 2017. Malheureusement, selon le ministre en charge de l’éducation nationale, Stanislas Ouaro, les discussions s’étaient heurtées à un certain nombre d’éléments préalables sur lesquels l’unité d’action syndicale souhaitait avoir des précisions de la part du Gouvernement.

Suite donc à cette requête, le Premier ministre a rencontré les responsables de l’Unité d’action syndicale courant mois de juillet et a proposé la mise en place d’un comité bipartite, afin d’échanger sur ces questions et c’est ce qui a été fait, à en croire le ministre Ouaro.

La rencontré de ce 2 décembre avec les responsables de l’UAS, était l’occasion de transmettre aux partenaires sociaux, un certain nombre de documents à examiner, parmi lesquels, des textes retraçant l’historique de l’UITS, des documents sur les discussions des travaux de la commission bipartite, du communiqué final qui a été signé et les propositions du Gouvernement en matière d’application de l’UITS.

« Une proposition de chronogramme de reprise des discussions entre le Gouvernement et l’unité d’action syndicale est envisagée dans ce mois de décembre », a révélé le ministre en charge de l’éducation nationale. Il a confié que le Premier Ministre attend un retour de l’UAS sur les propositions, afin qu’ils puissent enfin poursuivre sereinement les discussions.

Saluant l’initiative du gouvernement, le porte-parole de l’UAS, Bassolma Bazié, a annoncé que les différents documents seront analysés par la base, avant toute décision. A l’entendre, si le contenu est en conformité avec leurs revendications, une suite favorable sera donnée.

DCRP/PM

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé