Aujourd'hui,
URGENT
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   
Niger: 6 Français et 2 Nigériens tuées dimanche par des hommes armés dans la zone de Kouré (sud-ouest du Niger). 
Tapoa: 5 personnes enlevées samedi sur l'axe Fada-Kantchari par des hommes armés ont été retrouvées saines et sauves dimanche. 
Bobo Dioulasso: 850 élèves de l’Enam en formation militaire au Groupement d’instruction des forces armées.
Fada: l’explosion d’un pneu provoque une débandade au marché de bétail. 
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le gouvernement a organisé ce matin à la Salle polyvalente de la Présidence du Faso, une conférence au profit des ministres et institutions rattachées à la Présidence sur le thème « Guerre et conflits de IVe génération ».

Cette conférence, animée par le général de division, Mohamed Hesham, expert de l’Armée égyptienne et spécialiste en analyse des guerres et des conflits, vise à permettre aux membres du gouvernement d’avoir une meilleure lecture des évènements qui secouent le monde, et surtout, à leur donner des éléments d’analyse pour mieux appréhender les guerres et conflits actuels.

« L’intérêt premier de cette conférence est qu’elle va nous permettre de nous interroger sur l’adversité à laquelle nous sommes tous confrontés. Nous devons comprendre que la lutte contre le terrorisme n’est pas une affaire seulement des Forces de Défense et de Sécurité, mais il faut une synergie d’actions entre toutes les forces vives de la Nation, pour apporter une réponse conséquente à cette adversité », a indiqué le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Chériff Sy, à l’issue de la conférence.

Selon lui, le conférencier a partagé avec les membres du gouvernement l’expérience égyptienne et a soulevé un certain nombre de questions, en vue d’amener les ministres à approfondir les questions liées au terrorisme.

Chériff Sy a ajouté que cette conférence va s’étendre à d’autres acteurs de la société, comme les membres du parlement, les acteurs de la société civile et les médias.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir