Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience cet après-midi, une délégation du Cadre de Dialogue inter-partis, conduite, par le président de son conseil d’administration, Me Gilbert Noël Ouédraogo.

Cette structure, portée sur les fonts baptismaux il y a seize mois, regroupe les quatorze partis politiques représentés à l’Assemblée nationale, de la majorité comme de l’opposition. Il comprend un conseil d’administration et un secrétariat exécutif.

La délégation a présenté au chef de l’Etat un bilan d'activités, dont une mission au Danemark puis au Kenya, pour s’inspirer de leurs expériences en matière de démocratie, d’accord et de concertation politique.

« Nous avons aussi organisé quatre dialogues politiques ici au Burkina Faso sur la réconciliation nationale, la transparence électorale, le dialogue social, et sur la sécurité et le rôle du citoyen. Les femmes et les jeunes des quatorze partis ont été formés et aujourd’hui, nous sommes venus rendre compte au président du Faso, qui a accompagné notre structure, de ce qui a pu être fait pendant ces seize mois », a déclaré le chef de délégation Me Gilbert Noël Ouédraogo.

En perspective pour 2020, selon Me Ouédraogo, le Cadre de Dialogue inter-partis envisage la préparation et le renforcement des capacités des partis politiques en matière électorale.

« L’idée phare qui a été portée au président du Faso, c’est l’organisation d’un festival de la démocratie en mars 2020 », qui se tiendra sur 2 ou 3 jours, comme « des portes ouvertes de la Nation » , un espace de rencontre entre citoyens et institutions de la république, à expliqué Me Ouedraogo.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir