Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré s’est entretenu ce soir au palais de Kosyam, avec son homologue sénégalais Macky Sall, qui a fait une brève escale à Ouagadougou. En provenance de Niamey au Niger, où il a pris part au sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, le président Sall est venu présenter au chef de l’Etat ses condoléances suite à l’attaque terroriste sur l’axe Ougarou-Boungou .

« Je suis venu pour exprimer à mon frère et ami, le président Roch Marc Christian Kaboré, la solidarité du peuple sénégalais suite à l’attaque de Boungou, une attaque barbare et insensée », a indiqué le président sénégalais à l’issue de son entretien avec le président du Faso.

« Nous voulons aussi dire au peuple burkinabè que nous sommes dans un monde où aucun pays n’est épargné par les violences terroristes. Quand vous prenez les pays les plus développés, on y enregistre aussi quotidiennement des attaques », a ajouté Macky Sall

Selon lui, la complexité de la situation se justifie par le fait qu’il s’agit d’attaques asymétriques, où l’ennemi choisit son terrain et le moment de frapper. Il a regretté que ce soit surtout des populations civiles sans défense, qui partaient à leur lieu de travail, qui aient été assassinées.

« Nous nous sommes inclinés à Niamey, lors du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, en mémoire des victimes décédées et souhaité prompt rétablissement aux blessés. Les chefs d’Etat m’ont demandé de transmettre leur message de condoléances au président du Faso et au peuple burkinabè », a ajouté le président Sénégalais Macky Sall, avant de reprendre son avion pour Dakar.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir