Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: au moins 62 migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation au large de la Mauritanie
Burkina: le budget de l’Etat gestion 2020 se chiffre en recette à 2 233,316 milliards FCFA et en dépenses à 2 518,456 milliards FCFA 
5e RGPH: la ministre en charge de la famille, Laurence Ilboudo plaide pour un recensement exhaustif des personnes en situation de  handicap
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record

Image d'illustration

POLITIQUE

Dans ce communiqué de presse, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) dit soutenir les démarches du gouvernement et les directions générales dans la crise qui secoue actuellement les médias publics. Depuis plusieurs semaines, des agents de ces deux médias ont décidé de travailler selon les horaires de la Fonction publique, ce qui empêche la tenue de certaines émissions telles le JT de 20 h et les retransmissions en direct en dehors de horaires de service. 

Le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) soutient les démarches du gouvernement en vue de trouver une sortie de crise dans le mouvement d’humeur observé depuis le 19 août 2019 par les travailleurs des médias publics.

Le MPP apprécie à sa juste valeur les mesures prises par les responsables des médias publics (RTB et des Editions Sidwaya) pour relancer le travail dans leurs directions générales respectives.

Si notre parti se félicite des initiatives engagées au niveau gouvernemental, pour un aboutissement des négociations, il dénonce, par contre, avec fermeté les tentatives de blocage des efforts de certains syndicalistes de saper les démarches en cours et d’empêcher de nombreux agents de reprendre le travail.

Face à cette situation délétère savamment entretenue par certains, le MPP apporte son entier soutien au gouvernement et aux directions générales de la RTB et des Editions Sidwaya. Il rappelle que le droit de grève et le droit du travail inscrits dans la Constitution, s’appliquent à tous les Burkinabè. Nous sommes dans une République qui garantit la liberté de penser et d’agir. Tout comme est garantie la liberté d’aller en grève ou pas.

Par conséquent, le MPP ne saurait tolérer la chienlit que les syndicalistes veulent installer dans les médias d’Etat. Il condamne énergiquement les actions de sabotage qui obéissent plus à un combat politique que syndical.

Le MPP invite le gouvernement à prendre toutes les mesures afin de faciliter une reprise de travail dans la sérénité et la quiétude pour tous les agents du ministère de la Communication désireux de respecter leur contrat de travail vis-à-vis de l’Etat et du peuple burkinabè.

Le porte-parole du Parti

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé