Aujourd'hui,
URGENT
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a, à la tribune de la conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, donné en partage l’expérience du Burkina Faso en matière de lutte contre ces maladies et plaidé pour une synergie d’action de la communauté mondiale pour gagner la bataille contre ces maladies. Par la voix du ministre en charge de la santé, le Burkina Faso s’est engagé pour un montant d’un million de dollars américains soit près de 595 millions de FCFA.

« Même si les résultats obtenus dans ce combat collectif sont appréciables, seule une collaboration intensive et participative au plan régional et mondial, intégrant les gouvernements, la société civile, les communautés touchées, les partenaires bilatéraux et multilatéraux, le secteur privé, pourra en venir à bout, et conduire à la couverture sanitaire universelle », a déclaré le président du Faso, dès l’entame de son propos.

Le chef de l’Etat a expliqué que le Burkina Faso, pour sa part, a classé ces maladies au rang de problème prioritaire de santé publique, avec des programmes dotés de moyens nécessaires. C’est également à ce titre que le pays alloue 13% de son budget national au secteur de la santé « malgré la situation sécuritaire difficile ».

En investissant « chaque année dans une campagne de chimio-prévention contre le paludisme saisonnier, nous avons pu réduire de plus de 50%, le nombre de cas dans les communautés touchées », a poursuivi le chef de l’Etat.

Il a ensuite salué l’initiative du Fonds mondial et des partenaires techniques, en faveur de la mobilisation d’au moins 14 milliards de dollars US, pour le financement des programmes de lutte contre ces trois maladies, et invité les donateurs à une mobilisation collective pour libérer le monde de ces fléaux que sont le Sida, le paludisme et la tuberculose.

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé