Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

Le ministre de la sécurité Ousséni Compaoré et le secrétaire général de l’Organisation internationale de police criminelle-Interpol Jürgen Stock ont paraphé, dans la mi-journée de ce mardi 10 septembre 2019, un protocole d’accord entre le Burkina Faso et Interpol dans la salle de conférence du ministère de la sécurité.

A l’issue de la cérémonie, Le ministre de la sécurité a laissé entendre, face aux hommes de medias, que le protocole d’accord qu’il vient de signer avec Jürgen Stock va renforcer la coopération entre notre pays et Interpol. Pour lui, ce protocole d’accord dénommé SIPAO (système d’information policière pour l’Afrique de l’Ouest) va permettre dans le cadre d’échange d’informations avec Interpol d’aller en profondeur pour faciliter le travail de la police. Ousséni Compaoré s’est dit très heureux d’avoir pu signer cet accord qui va renforcer la capacité de la Police Nationale dans ses actions aussi bien au niveau du Burkina Faso, de la sous-région et même au-delà. Il a aussi affirmé que cette coopération va élargir le champ de celle déjà existant.

Le secrétaire général d’INTERPOL Jürgen Stock s’est également réjoui de la signature du protocole. Il s’est dit très reconnaissant du soutien du Burkina Faso qui compte parmi les 194 pays membres d’ Interpol. «Nous avons signé aujourd’hui un accord de coopération très important. Cela va permettre d’échanger des informations pertinentes notamment sur le terrorisme» a-t-il souligné.

Direction de la communication et de la presse ministérielle M/SECU

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir