Aujourd'hui,
URGENT
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   
Niger: 6 Français et 2 Nigériens tuées dimanche par des hommes armés dans la zone de Kouré (sud-ouest du Niger). 
Tapoa: 5 personnes enlevées samedi sur l'axe Fada-Kantchari par des hommes armés ont été retrouvées saines et sauves dimanche. 
Bobo Dioulasso: 850 élèves de l’Enam en formation militaire au Groupement d’instruction des forces armées.
Fada: l’explosion d’un pneu provoque une débandade au marché de bétail. 
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 

©Présidence du Faso

POLITIQUE

La coopération bilatérale entre le Burkina Faso et la France remonte aux années 1960. Cette coopération était surtout articulée autour de cinq axes que sont le soutien à la gouvernance dans tous les secteurs et à l'agriculture, l'appui aux infrastructures d'eau, d'assainissement et d'énergie, le renforcement des secteurs sociaux, la promotion du français et de la diversité culturelle.

Mais avec la situation sécuritaire préoccupante, la coopération entre le Burkina Faso et la France est désormais plus orientée dans le domaine de la Défense, avec un soutien à la lutte contre l'insécurité et le terrorisme au Burkina Faso.

C'est dans cette nouvelle dynamique que s'inscrit la signature en décembre 2018 à Paris, de l'accord intergouvernemental de défense, en vue de renforcer la coopération en matière militaire dans la lutte contre le terrorisme. Cette coopération militaire prend la forme de la formation des Forces de défense et de sécurité, du soutien à leur équipement, et à l'organisation d'opérations conjointes contre le terrorisme.

Luc Hallade pour renforcer l'axe Ouagadougou-Paris

Le nouvel ambassadeur de la République française au Burkina Faso Luc Hallade qui a présenté ce lundi 9 septembre 2019 ses lettres de créances au président du Faso se chargera désormais de veiller au renforcement de la coopération bilatérale d’une manière générale.

Le nouvel ambassadeur de la République française au Burkina Faso Luc Hallade, qui a pour résidence Ouagadougou, est né le 08 mai 1958. Il est conseiller des Affaires étrangères et titulaire d'une maîtrise en Droit et d'un diplôme de l'Institut d'études approfondies de Paris.

Au cours de sa carrière, Luc Hallade a servi son pays comme ambassadeur auprès des Îles Comores, et en République démocratique du Congo (RDC).

Il a également travaillé au ministère français de la Défense, et occupé le poste de Conseiller à la Mission de coopération et d’action culturelle française à Bangui, à Abidjan, et à Yaoundé.

Avant sa nomination, le successeur de Xavier Lapeyre de Cabanes occupait le poste de chargé de la coopération régionale dans la zone de l'océan indien, au sein du ministère français en charge des Affaires étrangères.

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir