Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

Image d'archives

POLITIQUE

Le ministre de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou a appelé ce jeudi 5 septembre 2019, «à ne pas porter atteinte au crédit des médias publics», au moment où ces organes connaissent des perturbations de programmes, en raison d’une crise larvée. Une dépêche de l'AIB.

«Les questions de plateformes (revendicatives) sont très importantes. Mais il faut trouver le juste milieu pour ne pas porter atteinte au crédit des médias (publics)», a déclaré jeudi le ministre de la Communication Remis Fulgance Dandjinou.

Depuis le 19 août dernier, les journalistes des médias publics travaillent selon les horaires de la Fonction publique, ce qui perturbe les programmes qui doivent être diffusés en direct après 16h ou pendant les week-ends.

Ce changement intervient après des négociations non encore abouties entre le Syndicat national des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) et le gouvernement, à propos d’un changement de statut des médias publics réclamé par le SYNATIC.

«Je les appelle à savoir raison gardée parce que la lutte est importante. Mais les préservations des acquis sont (aussi) importantes», a ajouté le ministre Dandjinou.

M.Dandjinou s’exprimait à l’occasion du Conseil d’administration du secteur du secteur ministériel(CASEM) qui réunit plusieurs cadres du département de la communication.

Le ministre a souligné   que les négociations entre les différents acteurs syndicaux et le gouvernement doivent se poursuivre pour trouver «une solution à une crise qui n’a que trop durée».

Pour lui, cette crise porte préjudice à l’image des médias, mais également en termes de services rendus au public burkinabè dans l’accès à l’information.

Agence d’information du Burkina

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir