Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: au moins 62 migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation au large de la Mauritanie
Burkina: le budget de l’Etat gestion 2020 se chiffre en recette à 2 233,316 milliards FCFA et en dépenses à 2 518,456 milliards FCFA 
5e RGPH: la ministre en charge de la famille, Laurence Ilboudo plaide pour un recensement exhaustif des personnes en situation de  handicap
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record

©présidence du Faso

POLITIQUE

Après la clôture officielle de la Conférence internationale de Tokyo sur le Développement de l'Afrique, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a dressé dans l'après-midi, devant la presse burkinabè à Yokohama, le bilan de la participation du Burkina Faso à cette rencontre.

Pour le président Kaboré, la participation du pays des Hommes intègres à cette rencontre entre l'Afrique et le Japon est satisfaisante, aussi bien au niveau multilatéral que bilatéral.

Selon lui, la nouvelle vision de la TICAD est de faire de l'Afrique un continent indépendant économiquement, à travers la transformation de ses matières premières et la dynamisation de son secteur privé. C'est pourquoi, cette 7e édition s'est inscrite dans la volonté des autorités japonaises de soutenir la viabilisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). Le soutien nippon aux actions de développement des pays africains va se baser sur trois piliers essentiels. Il s'agit de la poursuite de la transformation économique de l'Afrique, de la création d'une société résiliente, de la paix et de la sécurité. 

Pour le chef de l'Etat, le Japon a montré sa disponibilité à accompagner le développement de l'Afrique à travers un appui à la formation et au transfert de la technologie. "Nous saluons la nouvelle approche du Japon pour soutenir la paix et la sécurité en Afrique. C'est une approche qui permet de résoudre les problèmes humanitaires dans les pays du G5 Sahel, mais également de former 1000 personnes dans le cadre du renforcement du capitale humain dans plusieurs secteurs", a indiqué Roch Marc Christian Kaboré.

Outre les echanges thématiques, la TICAD a été aussi un lieu de rencontres multiformes, selon le président du Faso. C’est ainsi que le chef de l’Etat a pu s’entretenir avec le Premier Ministre japonais Shinzo Abe, le Secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, et avec plusieurs organisations internationales et organismes du système des Nations-unies.

Sur le plan bilatéral, on notera que Roch Marc Christian kaboré a pu échanger, de façon informelle, avec plusieurs de ses pairs africains, et avec le président béninois Patrice Talon, avec qui il a eu une séance de travail.

Le président du Faso a également participé à des manifestations parallèles, comme la rencontre de haut niveau de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Développement (OPDAD) sur le thème « zéro violence basée sur le genre pour l’avenir de l’Afrique: ensemble, nous pouvons », et à l’événement de l’Alliance mondiale pour les Vaccins et la Vaccination (GAVI) pour la reconstitution des fonds.

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé