Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

©présidence du Faso

POLITIQUE

Au dernier jour de la 7e Conférence internationale de Tokyo sur le Développement de l"Afrique, une plénière à été consacrée ce matin au renforcement de la paix et de la sécurité en Afrique. 

Prenant la parole, pour exprimer la position de son pays, Roch Marc Christian Kaboré a d'emblée relevé que la situation sécuritaire de l'Afrique de l'Ouest est dépendante de la déliquescence de la Libye. La communauté internationale, impliquée dans le conflit libyen, doit trouver une issue politique à cette crise, qui impacte négativement l'Afrique de l'Ouest. "La lutte contre le terrorisme n'est pas seulement une question du Sahel", ajoutera le président du Faso. C'est pourquoi, dans les prochains jours, précisément le 14 septembre prochain, se tiendra un sommet extraordinaire de la CEDEAO à Ouagadougou. Car au delà du Sahel, le terrorisme pourrait se propager dans toute la sous-région ouest-africaine.

C'est ce qui, selon le président du Faso, justifie l'idée d'un partenariat international, lancée les 25 et 26 août à Biarritz en France, lors du sommet du G7. Ce partenariat concernerait à la fois des appuis militaires, et l'aide au développement. "Les crises en Afrique, le terreau essentiel, c'est la pauvreté et l'ignorance", conclura le président du Faso.

Direction de la communication de la présidence du Faso.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir