Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: au moins 62 migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation au large de la Mauritanie
Burkina: le budget de l’Etat gestion 2020 se chiffre en recette à 2 233,316 milliards FCFA et en dépenses à 2 518,456 milliards FCFA 
5e RGPH: la ministre en charge de la famille, Laurence Ilboudo plaide pour un recensement exhaustif des personnes en situation de  handicap
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record

©présidence du Faso

POLITIQUE

Au dernier jour de la 7e Conférence internationale de Tokyo sur le Développement de l"Afrique, une plénière à été consacrée ce matin au renforcement de la paix et de la sécurité en Afrique. 

Prenant la parole, pour exprimer la position de son pays, Roch Marc Christian Kaboré a d'emblée relevé que la situation sécuritaire de l'Afrique de l'Ouest est dépendante de la déliquescence de la Libye. La communauté internationale, impliquée dans le conflit libyen, doit trouver une issue politique à cette crise, qui impacte négativement l'Afrique de l'Ouest. "La lutte contre le terrorisme n'est pas seulement une question du Sahel", ajoutera le président du Faso. C'est pourquoi, dans les prochains jours, précisément le 14 septembre prochain, se tiendra un sommet extraordinaire de la CEDEAO à Ouagadougou. Car au delà du Sahel, le terrorisme pourrait se propager dans toute la sous-région ouest-africaine.

C'est ce qui, selon le président du Faso, justifie l'idée d'un partenariat international, lancée les 25 et 26 août à Biarritz en France, lors du sommet du G7. Ce partenariat concernerait à la fois des appuis militaires, et l'aide au développement. "Les crises en Afrique, le terreau essentiel, c'est la pauvreté et l'ignorance", conclura le président du Faso.

Direction de la communication de la présidence du Faso.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé