Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry, a représenté dans la matinée de ce mercredi 28 août 2019 à Yokohama au Japon, le président du Faso, président en exercice du G5 Sahel, à une réunion spéciale sur la paix et la stabilité dans la région du Sahel.

Cette rencontre, qui entre dans le cadre des activités de la TICAD, a permis au ministre Barry de lancer un appel à la solidarité, pour la mise en place d'une coalition ou d'un partenariat qui engage davantage la communauté internationale, dans la lutte contre le terrorisme. L'insécurité dans le Sahel a amené la plupart des pays membres du G5 Sahel à augmenter les budgets alloués à la sécurité et à la défense, a indiqué Alpha Barry. Ce qui compromet, selon lui, les efforts de développement. Il a appelé les partenaires du G5 Sahel et la communauté internationale, à soutenir la Force conjointe, pour l’atteinte de ses objectifs.

« Cette Force conjointe est sur pied avec sept bataillons constitués. En deux ans, celle-ci a mené avec succès plusieurs opérations sur le terrain. Mais je dois le souligner, notre Force conjointe manque encore de moyens et d'équipements », a soutenu le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, saluant les conclusions du sommet de Biarritz, qui préconise la création d'une telle coalition.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Sondage

Rien n'a été trouvé!

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé